Bienvenue du côté sombre du 41e millénaire...
 
AccueilPortailTable des rencontres. Les caractéristiques des PNJ.Tables des jets de dés, utile en plein combat !FAQS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au milieu de nul part...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   13.03.08 17:19

Même si Yoneus connaissait la réputation de l'ordo hereticus, et les manières de réagir en général des troupes qu'il réquisitionnait au pied levé, il lui fallait dès maintenant affirmer son rôle ou son authorité serait mise à pied et il détestait devoir comdamner de loyaux soldats pour insubordination...De toutes façon ces querelles devenaient puériles. Les objectifs des Astartes et des légions de la mort étaient tangents aux siens.


Capitane Sertorius, si je ne m'abuse les objectifs de votre compagnie ici sont d'identifier et de pacifier les menaces potentielles du secteur. Si ma présence semble interférer en tout point ici trouvons un compromis. ma mission ici est d'identifier et de purifier par le feu et le métal une secte de psykers renégats. nul ne sait jusqu'où s'étend leur influence ,mais nul n'est au dessus de tous soupçons. menez votre mission a bien, mais n'interférez pas dans mes objectifs.

Nous connaissons tous la valeur des hommes de Krieg, je ne tien pas à mener une lutte d'influence pour leurs services. je peux oeuvrer ici à découvert et être de votre côté. Où jouer mon Inquisiteur Puritain à grands coups de décrets de Terra.

Ce monde est largement détourné dde la lumiere de l'Empereur, je pressens ici l'h'érésie des renegats et de vos frèires qui ont trahis.
Un gouverneur s'autoproclame et la majorité de la population de se monde disparaît. nos forces sont appelées et des antiques races surgissent des entrailles de la planète.

Croyez vous donc que les luttes insestines et l'ennemi intèrieur doivent nous affaiblir?
je vais jouer franc jeux avec vous, je compte m'introduire aupres de cet Alexander, je découvrirai bien assez tot les preuves de sa trahison. Si tyran il est, vous m'aiderez à le mettre à bas.

Pour ce qui est du reste un détachement de Sororitas de l'ordre du calice d'èbène est en route pour Kronus à ma demande.
Mon intuition ne m'a jamais trompée frère Sertorius, ne vous mettez pas sur ma route Sertorius ou je serais votre ombre pour les décennies à venir...


Le visage de Yoneus repris une apparence plus sereine, il caressa le pommeau de son épée et ajouta d'un ton plus calme.

Retournons donc contacter qui nous devons et préparons nous à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   13.03.08 22:51

Alors que Sertorius s'apprêtait à recevoir une réponse de la part du capitaine Sturmgeist, c’est à cet instant que l'inquisiteur crut bon de devoir à nouveau souligner ses prérogatives. Le capitaine Crimson Fist pivota en direction de l'individu qui faisait montre d'une arrogance presque exagérée même pour les personnages de son Ordre.

Drexter Sertorius : Vous ne pouvez prétendre à l'honneur de me nommer Frère Inquisiteur Yoneus... De plus n'essayez pas d'user à nouveau de vos menaces voilées, vous n'obtiendrez jamais rien de la part d'un Astartès en tentant une parodie d'intimidation. Ce n'est que par le sacrifice et le dévouement des Imperial Fist dont nous sommes les descendants direct que votre caste a le privilège d'exister dans cette galaxie. Ne vous méprenez pas sur votre importance, ce n'est pas quelques misérables accusations de votre part qui suffiront à convaincre les autorités de Terra que nous sommes des hérétiques ou des traîtres. Vos documents ne vous donnent aucune autorité directe sur mon unité, je ne suis ici que pour évaluer la situation au nom du seigneur Kantor et éventuellement engager mes moyens à fond ou non.

En ce qui concerne les Blood Ravens, rien ne prouve qu'ils aient trahis ou non. Plusieurs éléments sont troublants mais aucune preuve irréfutable n’a été établie dans ce sens, sachez que rien n'aurait pu les arrêter s'ils avaient voulu détruire nos maigres forces il y a à peine un instant. Vous êtes pétri de certitudes mais prenez garde..."

Le Space Marine jeta un regard éloquent vers le pommeau de l'épée que l'inquisiteur caressait avec une attitude qui ne reflétait rien de martial mais plutôt des mœurs des plus suspectes. Son casque lui donna une vision détaillée du pommeau de l'arme d'une impulsion nerveuse. Chaque détail apparent de l'objet fut inscrit avec précision dans sa mémoire. Son conditionnement avancé d'Astartès lui fit renforcer de manière presque instinctive ses défenses psychiques. L'archiviste Serval lui permettrait éventuellement en temps voulu d'en apprendre plus sur ce fameux Yonus et son épée si particulière.

"[...]Dans l'Imperium, il n'y a qu'une chose qui est universellement crainte de tout les mécréants : ce sont les Space Marines car nous sommes la Peur et le Fléau des ennemis de l'Empereur, ceux-ci craignent de nombreuses choses : la découverte... le désespoir... la défaite... et la mort mais tout cela n'est rien en comparaison de notre colère."

L'Elu de l'Empereur insista légèrement plus sur les derniers mots avant de conclure d'un ton presque détendu.

"Soyons sérieux inquisiteur, ce n'est pas deux ou trois hommes en moins qui pourrait empêcher quelqu'un comme vous de mener à bien votre mission, n'est-ce pas?"

N'attendant aucune réponse en particulier de son interlocuteur, Drexter fit face de nouveau à Sturmgeist qui avait gardé un silence prudent tout au long de l'échange acerbe entre le Space Marine et le représentant de l'Ordo Hereticus.

"Quelle est votre réponse à ma requête capitaine Sturmgeist?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   14.03.08 2:28

Sturmgeist s'était fait presque lamentablement détourner de son début de conversation avec Odarius qui, après avoir été, semble-t-il, un temps soit peu intéressé par la culture du mortel qui se tenait face à lui, s'était finalement éclipsé en vitesse face à l'Inquisiteur, allant, retenant sa rage, ordonner à ses frères de se regrouper et de lever le camp.
Ce qui suivit fut éloquent. Sturmgeist ne fut pas mécontent de l'idée de rentrer à Victory Bay pour demander du soutien. Mais les idées et plans cachés qui sortirent du discours de l'Inquisiteur, qui par ailleurs aurait peut-être dû tenir sa langue davantage, le troublèrent. Enquêter ? Tyrannie ? Renverser Alexander ? Pour autant qu'il en ait discuté avec le Capitaine Vash des Liberators, et ayant même échangé quelques mots avec le commissaire balafré et craint de tous qu'on appelait Gebbet, Lukas Alexander, loin de tout, s'était installé ici en ne suivant que sa foi et sa conviction, et n'obéissant qu'aux ordres de Terra la Sacrée. Ce n'était pas un tyran. C'était un homme qui suivait des principes. Malgré tout, comme le disait Yoneus, l'Hérésie se cachait partout, même chez le cousin, le père, le frère. Krieg avait payé le prix de la connaissance. Et cette idée conforta le Capitaine de la Death Korps dans l'idée que cet Inquisiteur pourrait tout autant en profiter, après tout, pour effectuer une rapide vérification.

Le dialogue entre Sertorius, qui, lui, ne lui demandait qu'un petit détachement des lambeaux de sa compagnie, et l'Inquisiteur, fut acerbe et profondément tendu. Le Crimsom Fist semblait plein de sagesse, tandis que l'Inquisiteur se méfiait de ces surhommes qui lui étaient encore supérieurs par leur rang et leur puissance. Afin de mettre fin à cette querelle et sur l'invitation de Sertorius, Sturmgeist se prépara à donner ses derniers ordres en tant qu'officier " libre ". Il jeta un oeil à la position de ses hommes et pointa tour à tour un doigt sur quatre silouhettes bien précises.


Capitaine Sturmgeist : " Ludwig Reikswig est un vétéran et un combattant sans pareil, qui a déjà connu plus de campagnes que moi. On dit qu'il a connu trois mondes différents. Tout le monde espère pour lui qu'il trouvera enfin la gloire à laquelle il aspire ici, mais j'espère aussi sincèrement qu'il saura vous aider aussi longtemps que possible.
" Eckhart Würm est un petit prodige. Il est excellent tireur et se révèle très discret au besoin. Il pourrait vous être utile si jamais vos carrures devaient devenir un... encombrement.
" Salem Agantyr a l'esprit vif et une endurance assez surprenante. Il est tout jeune, mais il possède un potentiel à surveiller. Avec son ami, Raymi Heilingen, un lutteur talentueux et un acrobate du champ de bataille, ils forment la tête et les bras d'un combattant dont on dit qu'il reste invincible tant que les deux restent ensemble. Ils vous aideront bien, j'en suis sûr.
" A présent, Capitaine Sertorius, je me dois de faire vos adieux. Je m'en remets aux ordres de l'Inquisiteur Yoneus, et vous transmets mes voeux de réussite. "

[Sturmgeist passe sous contrôle de Yoni.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   14.03.08 21:47

Sertorius observa avec attention chaque homme que le capitaine Sturmgeist détacha de son unité à titre provisoire. Des combattants qui avaient une apparence solide et un regard franc pour la plupart, cela suffisait au Space Marine. Labienus s'était déjà entretenu avec le dénommé Ludwig, il saurait établir une relation opérationnelle efficace avec le soldat de Krieg. Il n'y avait plus qu'à attendre que le techmarine Blood Raven ait terminé sa tâche d'observation sur les épaves nécrons pour que les Crimsons Fist puissent se mettent en route avec leurs guides de circonstances... de plus les Gardes pourraient se porter garant des Space Marines auprès des leurs basé à cité capitale rebaptisée récemment Victory Bay d'après ce qu'avait appris Labienus.

Drexter constata avec satisfaction qu'Hector avait achevé de réparer un des blindés endommagés de la Garde et qu'il procédait aux ultimes phases du rituel d'apaisement de l'esprit de la machine. Le capitaine Sertorius était quelque peu sceptique sur certaines croyances venant de Mars mais par principe il avait du respect pour chaque culture et croyance qui existaient au sein de l'Imperium.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   15.03.08 2:47

Yoneus embarqua à bord de la chimère ou les sacrements d'usage lui avaient été réservés.
Sertorius l'avait certes blessé, d'une part par son refus d'être appelé frère ,l'adeptus Astartes prevoyant ce titre comme onnorifique et apte a être employé par les authorité de Terra) , d'une autre par son arrogance...

Les space marines étaient bel et bien des paragons de foi et d'honneur , Yoneus s'en convainquait à chaque rencontre avec ces soldats suprêmes.

Cependant tout restait à faire, laché au milieu des lions, il ne savait si les Blood ravens ou Alexander oeuvraient contre la lumière de l'Empereur...

Le temps de réfléchir vit le capitaine Stormgeist s'asseoir face à lui dans le véhicule de commandement. L'inquisiteur, las de sermons inutiles s'adressa à lui d'un voix étrangement posée.

Capitaine, ne voyez pas ces querelles comme une façon de s'attribuer un bétail, mais diverses façons de servir l'empereur-dieu. le codex Astartes est serti de multiples dogmes inconnus, mais ces guerriers sont l'héritage de nos primarques....Si je n'abuse pas de vos connaissances, vous avouerez que nous oeuvrons tous pour la même cause, de manière subtile et différente...

Lorsque le chaos et l'hérésie seindront cette planète et ce système de toutes parts, si ce n'est deja le cas; songez au sacrifice que l'Empereur fit pour nous jadis, et n'ayez aucune pitiié pour vos ennemis.

Fort de satirade, Yoneus vit de nouveau Stormgeist tirer une grimasse ...certes cet homme était aguerri aux combats, certes les Imperial Fist relevaient du meilleur de l'humanité....Mais la réalité dépasse des foi même le plus sage des hommes et sur Kronus se tramaient des choses qui risquaient de nécessiter la plus grande foi de ces hommes mais aussi quelque chose de plus subtil, plus ils détesteraient Yoneus, plus ils se tiendraient droits devant les horreurs qui les attendaient...

Yoneus se redresa, plus convivial et s'adressa à Stormgeist :

Avez vous déjà combattu aux côté de l'Adepta Sororitas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   17.03.08 18:14

Capitaine Sturmgeist : " C'est Sturmgeist, sauf votre respect, Monseigneur. Nous avons beaucoup appris des erreurs de nos ancètres, Inquisiteur. Et si les habitants de Krieg ont bien retenu une leçon, c'est que seule la mort au service de l'Empereur représente un véritable intérêt. Que ça soit avec vous, ces Space Marines ou de notre propre chef, nous mourrons tous au combat. "

A ces simples mots fut close la parenthèse " allégeance " de la journée. Puis, l'officier s'installa un peu plus confortablement, ses vieux os douloureux après un tel combat, et enchaîna.

Capitaine Sturmgeist : " J'ai entendu de nombreuses histoires sur ces Sororités, mais nous hésitons à y croire. Ainsi, elles existent bel et bien... J'ignore si elles sont aussi puissantes et impitoyables qu'on le dit, mais si c'est bien le cas, ce sera un honneur pour moi de mourrir à leurs côtés, Monseigneur. "
________________

A l'extérieur du Chimère, la nouvelle se propagea vite. Ainsi, la petite fratrie née de la récente victoire allait être séparée dans sa première heure. Les liens tissés allaient être difficiles à défaire. Et bien qu'aucun ne versa une larme, la douleur et la déception se lisaient dans la posture des soldats masqués de Krieg, qui ne seraient pas ensemble lorsqu'ils connaîtraient leur fin honorable. Chacun des observateurs sentait un léger malaise, un sentiment humain qui arrivait malgré soi lorsqu'on arrachait des frères.
Les quatre hommes choisis par Sturmgeist ne firent pas davantage de cérémoniel. Ils se présentèrent devant le meneur de l'escouade des Crimsom Fist, et affectuèrent le salut de l'aquila avant de se mettre au garde-à-vous.


Soldats de Krieg : " Détachement de la septième compagnie, troisième régiment de Krieg, à vos ordres Capitaine. "
Ludwig Reikswig : " En tant que plus ancien et connaissance de votre frère Labienus, les hommes m'ont nommé interlocuteur priviliégié dans l'optique de notre coopération, Monseigneur. Quelles sont vos directives ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   18.03.08 9:29

Sertorius avant de répondre au Garde impérial vérifia où en était le Blood Raven Orion dans ses activités, ce dernier comme mu pas un sixième sens se retourna en direction de Drexter pour lui faire signe qu'il avait terminé son expertise des épaves nécrontyrs.

Drexter Sertorius : "Vétéran Reikswig, vous et vos camarades vont nous escorter jusqu'à votre base de déploiement, il nous faut avoir accès à un puissant dispositif de communication pouvant surmonter le problème du brouillage des ondes local. Les trois Blood Ravens nous accompagneront certainement une partie du chemin, départ dans cinq minutes."

Le capitaine space marine vit à cet instant l'ombre caractéristique du techmarine Hector se dessinait à ses côtés, il serait bientôt temps de reprendre une longue progression en territoire inconnu et probablement hostile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   22.03.08 19:15

Le trentenaire, caché sous son ciré et son masque, chocha la tête et prit son fusil au bras pour manifester sa disponibilité, immité immédiatement par ses trois compagnons. Il ne semblait émaner aucune crainte de la part des hommes concernant la présence fortuite de trois Blood Ravens dans leur équipée. Les yeux plusieurs fois centenaires des Astartes arrivaient toujours à interpréter le moindre mouvement ou la posture des hommes cachés sous des artifices vestimentaires. Inutile de suivre un regard inexistant.

Ludwig Reikswig : " Nous ferons cela. Plutôt que de suivre l'Inquisiteur Yoneus, nous pourrons couper par les plaines boisées de Pavonia et gagner quelques heures sur eux. Nous traverserons des zones encore légèrement contaminées par la maladie qui y a sévi il y a peu, mais nos combinaisons, vos armures et vos corps supérieurs nous protégerons des quelques bactéries survivantes. Néanmoins, arrivés devant les premières tranchées cadiennes, il nous faudra nous résoudre à quitter vos frères Blood Ravens. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   24.03.08 10:58

Drexter Sertorius écouta la proposition de progression du vétéran de Krieg puis il ouvrit le canal de communication d'escouade pour vérifier que chacun de ses frères étaient prêts, il reçut une confirmation générale. Les trois Blood Ravens arrivèrent à proximité des Gardes et Orion inclina légèrement du chef pour indiquer qu'il était paré lui aussi pour le départ.

Drexter Sertorius : "J'approuve vos suggestions soldat Reikswig, veuillez ouvrir la marche avec vos hommes. N'ayez aucune crainte concernant la présence des Blood Ravens, ils nous quitteront bien avant d'arriver à proximité des positions cadiennes."

La petite colonne hétéroclite de combattants de l'Imperium se mit en marche peu après, l'escouade d'honneur de Labienus avait adopté la formation de marche en deux colonnes. Ce dernier marchait au côté du frère-capitaine Sertorius qui appréciait le seul fait de savoir son vieux camarade présent. La haute silhouette d'Hector avait pris place au milieu du petit groupe de soldats de Krieg qui progressaient une dizaine de mètres en avant des autres Space Marines, le techmarine Orion fermait la marche avec ses deux frères d'escorte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   24.03.08 20:47

Yoneus fit le reste du trajet sans un mot.
La suite des évènements allaient être décisives pour l'avenir de sa mission...

Il ne tenait pas a mener une action contre les Bloods raven, action qui se réveleraient logue et ardues même si les Crimson fists apportaient leur soutient.

D'un autre côté si Alexander se révélait être un traitre ,le désavouer demanderait du temps...

Bref une longue investigation, un procès interminable...Tout se mettait en travers de sa route , il devait mener une action sur les terres d'Eres au plus vite, mais laisser cette affaire de conflits interne derrière lui serait risquer une lutte ouverte entre les forces impèriales...

Soeur Agalantine du calice d'èbène , il l'espérait, imposerais la Lumière de l'Empereur à son arrivée et délierait peut - être quelques langues...

Il releva la tête pour ordonner à Strumgeist d'avertir Victory Bay de leur retour, et de requérir une audience auprès d'Alexander en son nom...

Yoneus replongea dans son mutisme pour réfléchir encore et encore aux paroles et aux actes millimétrés qu'il devrait avoir face au Commandeur. Il modifia les réglages de sa coiffe psychique pour s'ouvrir un peu plus aux echos de Lash'net...certes un démon n'était jamais totalement emprisonné, mais Lash'net servait le prince des dieux sombres, et il y avait tant de choses a apprendre au milieu des délires de celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   11.04.08 12:25

Un psyker qui jouait avec le Warp. Un phare planté au beau milieu de l'univers. Sturmgeist observait l'Inquisiteur qui, caché derrière son casque, semblait comme en transe, en contact avec un autre esprit. Le capitaine impérial n'était pas un chasseur de sorcières, mais il connaissait les histoires à ce sujet. Cet individu était désagréable. Dans la cabine de la Chimère, cette odeur d'ozone qui ne le lâchait pas devenait marquante. Jusque là, le soldat de Krieg ne l'avait pas remarqué avec son masque et l'habitude des airs viciés. Mais à présent, cela était devenu insoutenable. Les Cadiens gardaient-ils leurs masques à cause de cela, ou n'était-ce qu'une question de protocole ? Sans doute des deux.
C'est lorsque Sturmgeist arrêta d'observer Yoneus qu'un signal particulier lui fit tendre l'oreille. Un léger grésillement, une série de cliquetis...


Capitaine Sturmgeist : " Accrochez-vous, Eldars ! "

Une explosion ébranla la Chimère. Les hommes de Krieg s'accrochèrent. Un d'entre eux tomba de son siège et fut secoué par le choc, mais le reste de la troupe ouvrit immédiatement la porte et sauta au dehors. Les kasrkins suivaient. Les soldats en cirés noirs eurent le temps de se mettre à couvert avec une poignée de Cadiens, mais trois autres soldats d'élite furent balayés par un feu nourri. Sturmgeist cria quelques ordres et jeta un oeil vers les Araignées Spectrales eldars qui s'amusaient à bondir, grâce au Warp, d'un couvert à un autre.
________________

Le son de l'explosion était tellement étouffé dans l'ambiance sonore de la planète que Agantyr et ses camarades ne relevèrent pas. Ils s'étaient lancés au pas de gymnastique et les Space Marines semblaient suivre sans soucis. Reikswig et Hector devisaient tout en avançant. Cet Astartes semblait beaucoup s'intéresser aux cultures de l'Imperium et aux anecdotes de ce soldat issu du plus commun du commun des mortels. Salem et Raymi, eux, marchaient en silence. Juste derrière eux, Eckhart allaient d'un pas silencieux, avec une grâce presque féline sous son attirail. Tout autour, les Astartes des deux Chapitres formaient presque une muraille impénétrable, dans laquelle les Gardes se sentaient plus sûrs. Ils traversaient à présent des bois calmes, où les cris d'animaux, discrets et rares, confirmaient l'absence d'ennemi [sauf d'un Tau à l'occasion...]. Plus ils marchaient et moins le son des batailles se faisait lourd et inquiétant. Une déception pour les hommes de Krieg, mais une nécessité malgré tout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   14.04.08 20:14

Stupide! stupide !!!

Tels étaient les mots qui résonnaient dans l'esprit de Yoneus, plongé dans ses réflexions, l'esprit solidement ancré il n'avait pas songé a garder sa concentration sur l'exterieur...
Seuls les echos des générateurs de saut eldars dans son esprit l'avaient avertis une poignée de secondes avant le cri de Sturmgeist. L'intuition de cet homme était remarquable.

Le capitaine hurlait aux troupes survivantes de se mettre à couvert entre un fossé vestige d'un ancien ruisseau et les carcasses fumantes des chimères.
Une fois jeté à couvert Yoneus dégaina son bolter de poing est fit feu presque à l'aveuglette en même temps que les gardes.

L'air crépita soudain dans le dos des soldats et trois guerriers aspects surgirent du néant abattant deux hommes de krieg et un kaskrin.
Les tirs éclair de l'eldar le plus proche obligèrent Yoneus a se jeter a terre et il ne dut la survie de sa jmabe droite qu'à la solidité de son armure énergétique. Executant une pirouette maladroite il dégaina Lash'net et traversa le plastron de l'eldar de part en part.

L'air etait saturé de tirs nourris des imperiaux et de l'odeur acre que creait les générateurs de saut des Araignées spectrales. Les guerriers Eldars virevoltaient autour de la position imperiale et les soldats de l'empereur ne pouvaient guerre mieux faire que leur imposer un feu de barrage limitant les mouvements de l'ennemi.

Analysant le plus rapidement les issues qui s'offraient à eux, Yoneus se débarassa du corps du Xenos et hurla un ordre dans le chaos ambiant.

Du moins il aurait pu hurler si la silhouette de Sturmgeist ne s'etait pas découpée pres de lui, le bras levé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   15.04.08 15:00

Les hommes de Krieg étaient en nombre très réduit à présent. Leur officier les tenait tant bien que mal au combat. Mourrir pour l'Empereur. La plus grande gloire. Mourrir de la main d'un xeno, en le combattant avec toute sa foi. Armé de son pistolet laser, il réussit à toucher un Eldar à plusieurs reprises, qui devait maintenant être sur le point de se replier. Armés à une dose à peine létale, les fusils des gardes de Krieg infligeaient pichenette après pichenette, soutenus par un tir nourri, mais imprécis de la part des kasrkins.

Sturmgeist profita d'une petite accalmie pour ordonner le port des baillonettes au canon. Avec une promptitude issue de l'habitude, les soldats en ciré tirèrent de longs couteaux scintillants d'une vingtaine de centimètres, et furent prêts à accueillir les Eldars à leur retour, avertis par les Cadiens. Ils avaient compris la technique. Ils disposaient d'un temps infime à chaque saut eldar pour réagir, tirer, et se remettre à couvert. L'exercice était épuisant, et plusieurs kasrkins trop lourdement chargés y périrent. Sturmgeist avait quant à lui sorti son épée énergétique et hurlait maintenant des cantiques dévôts à l'Empereur. Il savait la mort proche. Elle l'accueillit alors qu'il finissait sa prière. Le valheureux vétéran fut réduit en charpie par plusieurs tirs.
L'absence d'ordre de la part de l'Inquisiteur Yoneus produit l'effet attendu de la part de ces fanatiques de l'Empereur-Dieu qu'étaient les troupes de la Death Korps de Krieg. A l'ultime saut des Araignées spectrales, trop près des positions, les trois derniers sautèrent sur elles. A coups de crosses, de baillonettes et de lasers, ils s'immiscèrent dans la formation bien rangée des Eldars. Un tomba à terre et fut retenu par une botte. Son camarade de gauche fut éventré avant qu'il soit abattu lui-même par un tir de laser dans la tête. A pleine puissance. Des coups mortels. Leur chef, cet " Exarque ", savait qu'il n'avait plus de choix et qu'il devait en emporter autant que possible avant son inéluctable mort. Et c'est avec le détachement typique des Eldars d'Ulthwé qu'il sortit une grenade et l'activa.

Un kasrkin eut le temps de prévenir les siens et de tirer Yoneus à couvert avant l'explosion. Il fut soufflé par la déflagration et ce qui se trouvait au-dessus de sa taille se ressembla bientôt plus qu'à un steak haché. Les éclairs bleutés innondèrent l'atmosphère quelques secondes, et le calme retomba. Le silence, troublé seulement par le son cahoteux du moteur de la Chimère qui, durement secouée, pouvait encore, néanmoins, mener le groupe à bon port. Yoneus devait maintenant comprendre que le temps dont il disposait était plus que jamais limité. Etait-ce Lash'Net qui les avait attiré ? Il n'aurait su le dire. Mais cette attaque avait eu lieu loin de la zone de combat habituelle des Eldars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   15.04.08 20:46

L'odeur de chair brulée était écoeurante, Yoneus se releva encore sous le choc de l'explosion et fit rapidement le bilan des dégats.

Seuls 5 kaskrins avaient survécus à cet assaut soudain. Le sacrifice des hommes de Krieg était un acte héroîque, il serait certainement inscrit par un lexmechanicus sur un parchemin de litanies et stocké dans des archives sombres jamais consultées...
Yoneus ordonna a son chérubin de stocker les matricules des guerriers morts dans sa mémoire et d'éétablir un chapitre sur les actes de Sturmgeist. Puis il ordonna aux survivant d'aligner les cadavres des guerriers de l'empereur pour un dernier sacrement et de prréparer la chimere a partir au plus vite.

Quelques minutes plus tard, le véhicule vrombissait lamentablement, l'esprit de la machine hurlant sa douleur dans les grincement des moteurs.
Yoneus garda son esprit loin de Lash'net qui se gorgeait encore du sang de l'eldar en gémissant sadiquement de plaisir.

Les eldras n'attaquaient jamais au hasard , surtout si loin de leurs position et avec de tels guerriers...lashn'et aurait attiré les Xenos volontairement? ceux-ci avaient ils détectés la menace du démon confiné dans l'arme? ou etait-ce des motifs à une échelle bien plus grande qui avaient poussé les Xenos a attaquer...

C'est dans cet entrelas de soucis supplémentaires que Yoneus fit le trajet jusqu'à Victory Bay.


[Retour a Victory Bay]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   20.04.08 12:26

Le capitaine Sertorius avançait au milieu de ses frères de bataille d'un pas cadencé, malgré lui au bout d'un certain temps son esprit s'égara vers les souvenirs du dernier combat qu'il avait livré à la tête de la 2eme compagnie contre des xenos orks. Chaque ordre hurlé, chaque cri de guerre vociféré, chaque mise à mort, chaque Crimson Fist blessé lui revenait en mémoire avec une clarté sans pareille que seule sa conception de guerrier d'élite lui permettait d'avoir accès. Cet affrontement passé avait été une réussite totale, des pertes minimums pour un succès décisif mais cela n'effaçait pas le fait que quelques jours auparavant, Sertorius avait du assister sans intervenir à la quasi-destruction de la 5eme compagnie qui souffrait déjà d'effectifs et d'équipements insuffisants. Cette unité avait été laminée pratiquement jusqu'au dernier de ses derniers hommes mais apparemment c'était le prix à payer pour viser la victoire, du moins c'était ainsi que le capitaine Sonther de la 5eme avait présenté la situation avant de mener cette opération suicidaire contre les meilleures troupes du boss orc. Le triomphe était bien arrivé finalement mais le prix payé n'avait-il pas été trop excessif pour le chapitre des Crimson Fist? Drexter se posait encore la question aujourd'hui, surtout après qu'il ait appris par le seigneur Kantor en personne que le chapitre pouvait aligner à peine plus de cinq cents combattants opérationnels en comptant les scouts, seules trois compagnies approchaient des effectifs théoriques et trois autres n'existaient pratiquement plus que sur le papier. La 2eme centurie d'honneur, comme se plaisait à l'appeler Kantor, était pratiquement l'exception qui confirmait la règle avec ses escouades pleinement opérationnelles et l'ensemble de son équipement lourd de disponible. Pour Sertorius, la situation avantageuse de son unité constituait une responsabilité qui exigeait de lui une perfection dans l'exercice du commandement sous peine d'hypothéquer encore plus les capacités d'action du chapitre affaibli, l'officier redoutait parfois le jour où il commettrait une erreur de jugement irréparable.

Après avoir franchi plusieurs dizaines de kilomètres, le capitaine space marine ne fut tiré de ses pensées que lorsque le techmarine Blood Raven vint à sa hauteur pour prendre congé. Ce dernier se contenta de quelques mots qui s'achevèrent sur une bénédiction de l'Empereur puis il s'éloigna aussitôt avec sa petite escorte en direction du nord-est. Sertorius suivit du regard pendant un court instant le dénommé Orion et les deux autres Space Marines disparaître au loin avant de reporter son regard vers les soldats de Krieg qui marchaient en tête de la petite colonne en faisant montre d'une excellente endurance pour des troupes conventionnelles. Drexter entendit la voix de Labienus résonnait dans son casque pour lui annoncer que selon les indications de Reikswig, ils ne devaient plus être trop loin des positions avancées des unités cadiennes de la Garde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   02.05.08 21:31

Le Blood Raven s'était retiré au moment où les hommes de Krieg estimaient que la distance entre eux et les positions avancées devenait dangereuse pour lui. Il n'avait sûrement pas lu en eux, mais son départ synchrone avec leurs idées de la sécurité les troubla légèrement pendant un morceau de la marche. Depuis le temps qu'ils marchaient et laissaient leurs esprits vagabonder dans leurs souvenirs, n'importe quoi pouvait devenir une intrigue suffisante pour pousser à l'obsession. C'était aussi ça, le danger de l'inaction : l'hérésie. Celle que tous ici ne voulaient même pas avoir à supporter dans leurs esprits. D'aucuns disaient que les soldats de Krieg se donnaient la mort lorsqu'ils sentaient le Chaos entrer dans leurs esprits. En fait, personne n'était jamais revenu pour rapporter un tel fait, mais certains spectacles accordés par des champs de bataille du passé avaient laissé penser que ces histoires étaient bien réelles. Les Death Korps étaient si concentrés sur la propreté de leur esprit qu'il était probable qu'une importante souillure leur donne des envies suicidaires. De leur point de vue, ce serait un gâchis, mais un acte nécessaire à la gloire de l'Empereur.

Bientôt, ils arriveraient à proximité des lignes cadiennes, et là, ils devraient expliquer leur provenance. Tiens, d'ailleurs, voilà qu'un tir de semonce névrosé venait frôler le pied de Reikswig, arrivé au sommet du talus que le petit groupe gravissait à l'instant. Le vétéran se courba sur le coup, mais se redressa et fit de grands signes, le fusil bien visible en l'air.

Cadien : " Qui êtes-vous ? "
Reikswig : " Cinquième compagnie de la Death Korps ! Enfin ce qu'il en reste ! Il faut qu'on regagne Victory Bay ! "
Cadien : " Attendez un instant, j'apelle l'adjudant ! "
Reikswig : " Nous avons des Space Marines avec nous ! Crimsom Fists ! "

Les hommes devaient crier pour se comprendre, et la gorge du vétéran avait enduré trop d'agressions pour tenir beaucoup plus longtemps.

Cadien : " Ok ! Mais il faut qu'on prévienne le QG avant ! Restez où vous êtes, tous ! On vous apellera ! "

Reikswig fit signe qu'ils étaient d'accord, et redescendit le talus pour aller s'asseoir près des autres, les jambes fourbues. Maintenant qu'ils avaient stoppé la marche, les soldats ressentaient l'usure de leurs muscles pleinement et durent tous s'asseoir jambes tendues. Ils observèrent les Astartes, surpris que ceux-ci ne semblent même pas affectés par ces kilomètres avalés en un temps record.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   03.05.08 15:44

Ce n'était pas dans les habitudes des Astartès de patienter pour obtenir quelque chose, surtout de la part de la Garde impériale, mais les Crimson Fist étaient parfaitement conscients de la situation globale et étaient prêts à faire preuve d'une certaine retenue. Les titans en armures énergétiques avaient adopté une formation d'arrêt, appliquant le protocole de routine en déployant quelques sentinelles pour surveiller les environs à plusieurs kilomètres à la ronde.

Sertorius en observant ses frères ne put réprimer un sentiment de fierté respectueuse de pouvoir commander ces hommes exceptionnels et d'être lui-même un des leurs. Néanmoins le sergent vétéran Labienus lui avait appris à comprendre le rôle de chaque composante de l'Impérium et à apprécier la valeur de chaque serviteur de l'Empereur, du plus humble techno-serviteur aux plus glorieux des maîtres de chapitres. Si un membre de la deuxième compagnie de la Garde méritait de vivre éternellement pour transmettre sa sagesse, nul doute que c'était bien Labienus qui devrait obtenir l'ultime honneur de fusionner avec le sarcophage sacré d'un des antiques Dreadnoughts du chapitre.

Hector de son côté avait récupéré le fusil d'assaut d'un des combattants de Krieg et entreprenait de le démontait avec une vitesse d'exécution ahurissante sur une roche plate avant d'assembler à nouveau chaque pièce de l'arme plus lentement en observant avec précision chaque mécanisme. C'était une manie du Techmarine de ne jamais demeuré inactif, il n'hésitait jamais à se trouver une nouvelle tâche ou à répéter des gestes hérités de Mars avec toujours la même obsession de perfectionnement. Pour ce dernier, il y avait toujours quelque chose à apprendre avec n'importe quel objet ou structure.

Les autres Space Marines avaient profité de l'arrêt pour vérifier une nouvelle fois leur matériel et pour quelques uns ce fut l'instant pour avaler le contenu d'une ration à haute teneur énergétique, parfaitement adaptée à leur constitution génétiquement améliorée. Il ne restait qu'à attendre une réponse de la part des troupes cadiennes pour éventuellement accéder pacifiquement à leur station de communication de campagne...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   03.05.08 22:15

Salem avait laissé un des Marines, celui qui semblait doué en mécanique, prendre son fusil. D'après ce qu'il avait compris, celui-ci avait des rapports avec le Mechanicum et était capable de manipuler à peu près toutes les mécaniques standardisées de l'Imperium avec un niveau de perfectionnement ahurissant. Lorsque l'Astartes posa le fusil sur un rocher plat, le death korp le suivit et s'assit en face. Le spectacle qui suivit le laissa pantois. A une vitesse et avec une minutie qu'il ne saurait jamais revendiquer, il vit le surhomme démonter, remonter et redémonter l'arme encore et encore, semblant chercher à se mettre parfaitement en accord avec les rouages de cet objet qui existait en milliards d'exemplaires dans la Galaxie. Il tenta de lui demander s'il avait souvent fait ça et s'il avait besoin de quelque chose, mais le Techmarine resta concentré sur son ouvrage et il sembla au natif de Krieg qu'il avait soudain cessé d'exister. Il se tut alors et observa les manipulations du Space Marine, tentant d'en tirer un quelconque enseignement. Il y avait tant à observer et à tenter d'imiter. Agantyr sentait qu'en arrivant à Victory Bay, il connaîtrait mieux son fusil sans même s'en être vraiment énormément servi.

Après une bonne dizaine de minutes, qui parrut être une éternité tant on s'ennuyait ici pour bien d'entre les présents, deux Cadiens apparurent au sommet du talus. Après avoir vérifié qu'il n'y avait aucune menace dissimulée et après s'être assurés que les Astartes n'étaient pas des Blood Ravens, ils firent signe au petit groupe de les suivre. Ils les menèrent à une trouée du dispositif, fortifiée et bien défendue, et les fit entrer dans le profond réseau de tranchées. L'ouvrage était gigantesque. Le tout devait être profond de cinq ou six mètres et s'étendait jusqu'à l'horizon, large d'au moins cinq mètres. Sur les côtés, des traversées piétonnes d'un mètre de large permettaient à l'infanterie de progresser sans gêner les blindés. Tous les mètres, une meurtrière de tir. Tous les quinze mètres, un blockhaus imposant surveillait la plaine en contrebas jusqu'à la lisière de la forêt. Les voies d'accès aux linges arrières étaient moins imposantes et profondes, et reliaient les lignes avancées aux lignes arrières et aux quartiers de commandement, avec leurs réserves de munitions et de nourriture suffisament vastes pour tenir un siège de plusieurs années. Après celà les tranchées étaient parsemées de pentes de sortie qui menaient aux routes vers Victory Bay.

On mena les death korps et les Astartes dans ce réseau titanesque, déjà connu des hommes de Krieg mais que découvraient à peine les Crimsom Fists. En contrebas des traverses, Baneblades, Leman Russ et autres blindés circulaient, passant d'un point à l'autre du front en toute sécurité. L'agitation était continuelle et fébrile. Partout, les hommes du 1st Kronus Liberators couraient, criaient, s'accordant rarement le temps de fumer une cigarette ou de boire un peu d'eau. C'était la guerre totale, et les Astartes se rendaient compte sans doute maintenant seulement à quel point le conflit mobilisait les ressources locales. Il avait fallu faire des exploits, sur ce monde développé mais ébranlé par des siècles de domination tau, pour lever un tel effort de guerre. Il ne serait pas étonnant que, comme sur Cadia, la quasi-totalité des jeunes gens aient été incorporés, parfois de force. Une mesure qu'on pouvait comprendre. Mais du point de vue des Astartes, Agantyr et les siens pouvaient comprendre qu'on considère tout cela comme un déplorable et malheureux gâchis.

Cadien : " On vous amène à un transport Chimère qui vous mènera à Victory Bay en une vingtaine de minutes si tout va bien. Le Gouverneur Alexander aimerait s'entretenir avec les Astartes et ... Le Commissaire régimentaire Gebbet voudrait voir ces messieurs. "

Le Cadien qui avait parlé regarda les death korps avec inquiétude. On connaissait Anton Gebbet pour sa gachette facile sur les tire-au-flanc et les détracteurs. Les soldats de Krieg allaient devoir jouer serré s'ils voulaient s'en tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   05.05.08 14:51

Les Space Marines avaient traversé les installations retranchées de la Garde en silence d'un pas cadencé. La plupart des troupes cadiennes ne prêtèrent qu'uns attention relative aux Crimson Fists mais il ne fallait pas se leurrer, cette attitude semblait avoir pour origine des consignes précises et certains regards furtifs avaient du mal à dissimuler de l'inquiétude, un certain étonnement voir une certaine suspicion latente.

Pour sa part Sertorius était assez surpris que le gouverneur autoproclamé Alexander laisse pénétrer aussi facilement dans ses retranchements des Astartès au vu de la situation locale qui voyait la Garde en conflit ouvert avec les Blood Ravens. Cette attitude du général Alexander était peut-être une manière de démontrer la puissance de sa position et de dissuader tout tentative d'assaut de la part de "l'engeance" Blood Raven si les Crimson Fist étaient en connivence avec ces derniers. Cela pouvait être aussi l'attitude raisonnable de ne pas provoquer l'ire d'un second chapitre d'Astartès, à moins qu'une morgue dédaigneuse dans le potentiel d'action d'une simple escouade space marine ait déterminé cette autorisation à pénétrer le lourd dispositif défensif.

C'est occupé par ces pensées et la mémorisation presque réflexe des différents aménagements de défense que le capitaine Sertorius arriva devant le véhicule blindé que les Cadiens mettaient à la disposition des Astartès pour rejoindre "Victory Bay", ce nouveau nom parut des plus présomptueux à l'officier Crimson Fist. Labienus secoua la tête en faisant comprendre que le véhicule blindé chimère se révélait incapable d'accueillir les dix Space Marines à la fois au vu de son modèle non modifié. N'ayant aucune envie de patienter une nouvelle fois, Drexter indiqua au soldats de Krieg qu'ils pouvaient embarquer dans le véhicule et que lui et son escouade suivrait le véhicule au pas de course.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   23.05.08 16:28

Lorsque Sertorius signala aux death korps que lui et ses hommes suivraient le Chimère à pied, ils se regardèrent tous avec les mêmes signes dubitatifs. Ils n'avaient pas encore vu tout le potentiel d'un space marine à l'oeuvre, et ne savaient pas s'ils pourraient tenir le rythme d'un blindé léger lancé à toute vitesse sur un terrain plane, et ce sur des kilomètres et des kilomètres. Haussant les épaules, ils se dirent néanmoins que les conducteurs se montreraient assez compréhensifs et observateurs pour ralentir au besoin.

Ils embarquèrent donc, et démarèrent au plus pressé. Alexander semblait assez pressé actuellement. Ce Yoneus posait-il problème au gouverneur ? Celui-ci, malgré sa droiture parfois douteuse, tenait ses lignes coûte que coûte depuis des mois. Et s'il se trompait, il n'agissait néanmoins que parce qu'il était certain, au fond de ses tripes, qu'il avait raison de se dresser contre les Blood Ravens et tous ces effroyables Xenos et hérétiques. Qui sait ... Un jour, peut-être, les Liberatros tireraient-ils quelque chose de Kronus. Et tous ces morts n'auraient pas servi à rien.

Les Space Marines suivirent tout le long. Et l'admiration que les death korps éprouvaient déjà tantôt pour eux ne fit que se renforcer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée au milieu de nul part...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Perdue au milieu de nulle part. Que rêver de mieux?
» Une arrivée au milieu du brouillard
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [RP]L'arrivée
» Milieu de terrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W.40K JDR :: Le Jeu de Rôle :: La planète Kronus :: Bordure Orientale :: Terres centrales de Pavonia-
Sauter vers: