Bienvenue du côté sombre du 41e millénaire...
 
AccueilPortailTable des rencontres. Les caractéristiques des PNJ.Tables des jets de dés, utile en plein combat !FAQS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le nouveau bureau des plaintes de Kronus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Darius
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 23
Date d'inscription : 30/09/2014

Feuille de personnage
Nom: Shas'el Vior'La Kais Ko'vash
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le nouveau bureau des plaintes de Kronus   04.03.15 2:00

Assez rapidement après l'établissement de la première tête de pont sur Kronus, et son retour avec un autochtone nommé Ubumut, Shas'el Vior'La Kais Ko'Vash envoya des troupes explorer et vérifier une ancienne zone industrielle que son peuple avait bâti plusieurs décennies auparavant, sur la côte d'une région que les humains appelaient Vandea. Bien que les installations étaient anciennes et n'avaient pas été entretenues, les ingénieurs de la caste de la Terre que le commandant avait emmené lui affirmèrent pouvoir les remettre en état en quelques jours, à partir du moment où ils auraient les rapports sous les yeux pour évaluer les dégâts.
Une fois remise au niveau des normes impériales, la ville pourrait très bien devenir une place forte, facilement défendable, mais encore fallait-il sécuriser l'endroit... Or, cet endroit ne faisant pas exception, des importantes forces démoniaques pullulaient dans les environs.

   Alors qu'il étudiait une carte topographique dans le QG de campagne, un éclaireur débarqua brusquement dans la salle. Il fit le salut, et prit la parole.

"Commandant, nous avons reçu un rapport détaillé sur l'état des installations. Les générateurs hydrauliques sont presque opérationnels, les gue'la n'ont pas réussi à les endommager, ni à avoir accès aux compartiments intérieurs. 80% des usines sont inutilisables. Les armureries à la surface ont été vidées comme supposé. Toutefois, les accès secrets aux souterrains sont indemnes, et les entrepôts et les hangars sont remplis: 14 Devilfish, 16 Hammerhead, 30 Piranha, 10 Barracuda et 2 Manta. Il y a également suffisamment de ressources pour entamer une production sur place une fois des usines construites.

- En combien de temps pouvez vous rendre ces installations opérationnelles?
demanda Ko'Vash.

- Donnez-nous une semaine, commandant, et la production sera lancée et nous pourrons chasser ces abominations de ce monde! répondit un ingénieur haut-gradé de la caste de la Terre.

- Commandant, nous avons découvert plusieurs entrées de galeries infestées par des démons de Nurggle à proximité de la ville. Nous devrions envoyer une force armée nettoyer les sous-sols, pour éviter des attaques surprise pendant les travaux.

- Bonne idée, Shas'ui. A combien estimez-vous leurs nombres?

- Plusieurs centaines dans chaque galeries, et nous ne nous sommes pas enfoncés trop loin dans leurs repaires pour savoir si elles sont reliées ou pas.

-Hum... Prévenez les 5ème, 7ème, 13ème et 15ème bataillons, qu'ils se préparent à décoller dans une heure. Je mènerai l'assaut.

- Bien commandant!"


Ko'Vash sortit du bâtiment à la hâte, et marcha d'un pas vif vers le hangar où reposais sa battlesuit Riptide. Des ingénieurs étaient déjà en train de l'équiper, vérifiant les munitions et l'état du réacteur Nova. Il vérifia lui-même les systèmes de visée (il avait toujours été très pointilleux à ce sujet, car même pour un Tau il voyait très loin et visait juste), paramétra certains protocoles d'urgence, et il demanda à ce que des armes de rechange soient stockées dans un des Manta.
Il sortit du cockpit et se dirigea vers l'entrée du hangar, puis il leva les yeux et regarda le ciel. Les combats qu'ils avaient livré jusque là n'étaient que des avant-bouches, des poches désorganisées de démons. La guerre allait commencer maintenant, il allait porter le premier d'une longue liste d'assauts, jusqu'à ce que la menace soit écartée, où qu'ils aient tous péris en essayant... Mais l'échec n'était pas une option qui l'angoissait, car il connaissait ses faiblesses, celles de ses hommes, mais leurs forces étaient bien plus grandes! Et il allaitt se faire un grand plaisir de montrer à ces charognards du Warp de quel feu était forgé son peuple!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ubumut
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 20
Date d'inscription : 01/10/2014

Feuille de personnage
Nom: Ubumut Zaraka Ramut Bohamut
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le nouveau bureau des plaintes de Kronus   05.03.15 16:10

Dans la grande salle claire, Ubumut se racla la gorge :

« Hum… Des légendes ? Certes, oui. Ce que je viens de vous raconter sont mots pour mots ce que l’Ancien m’apprenait. Il répétait aussi que la sagesse venait des légendes… et inversement. Que le monde avait besoin de contes pour vivre, parce qu’ils sont bien plus que des histoires pour enfants, bien plus que des leçons : ils sont l’âme d’un peuple, le reflet de ses racines. Voilà tout ce que je sais sur Nurrgl’…
-C’est très bien, monsieur… ? Demanda le Tau de la Caste de l’Eau, hésitant à nouveau sur le nom.
- Ubumut Zaraka Ramut Bohamut zissa-Zoat. Mais tout le monde m’appelle Ubumut.
-C’est très bien, Ubumut. Notre centre de donnés sera enrichi par vos révélations uniques en leur genre. Vous pouvez vaquer dans le camp, ou allez voir vos quartiers, si vous le souhaitez.
-Quand devrai-je vous revoir ?
-Quand vous serez prêt à nous parler à nouveau. Nous sommes conscients du traumatisme que vous venez de vivre : ménagez-vous et prenez le temps de vous remettre. »

Pensif, Ubumut marchait dans les couloirs d’un blanc immaculé, inconscient des regards curieux que lui lançaient les Tau de passage. Ses sabots martelaient le sol à un rythme lent et calme ; de fait, Ubumut se pressait rarement.
Il sortit du bâtiment où on l’avait interrogé sur ce qu’il savait de Nurrgl’ et de son peuple (Il n’avait pu donner que de maigres informations, étant amnésique.) pour arriver dans la cour. Là, les Tau s’entraînaient au combat ou regardait des hologrammes de documentation sur Kronus. D’autres encore supervisaient des groupes de drones bâtisseurs construisant des tourelles de défenses autour du camp. Ces machines intriguaient beaucoup Ubumut, mais ce qu’il remarquait surtout était l’organisation évidente des Tau. Tout était à sa place, et tous se contentaient d’elle, remplissant leurs tâches avec joie. Rien de comparable avec les peuples belliqueux et intransigeants que le Zoat avait vu jusqu’alors… Peut-être allait-il finir par se plaire ici ?
Un bourdonnement le tira de ses réflexions. Un drone se dirigeait vers lui. Il s’arrêta à hauteur de ses yeux et annonça :

« Identification du personnel autorisé… Personnel non-autorisé. Ubumut. »

Surpris, le premier réflexe du Zoat fut de se saisir de la machine volante dans l’une de ses mains de géant ; il n’était par contre pas très sûr de la marche à suivre après avoir immobilisé le drone.

« Ubumut. Reprit ce dernier. Ubumut Zaraka Ramut Bohamut zissa-Zoat. Ajout au personnel autorisé. Bienvenue, Ubumut. »

Confus, l’extraterrestre relâcha l’innocente machine : il venait seulement de se rappeler qu’on l’avait prévenu de cette procédure !
Le drone zigzagua sur quelques mètres avant de se stabiliser et de reprendre sa route.
Le Zoat se détourna, un peu honteux. Derrière lui, la Riptide de Shas’Hel sortait d’un hangar. Il espérait que ce dernier ne l’ait pas vu… Il se dirigea vers lui à longues et lentes enjambées, comprenant que le Commandeur partait au combat.
Ubumut comptait bien l’accompagner et venger ses frères et sœurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 23
Date d'inscription : 30/09/2014

Feuille de personnage
Nom: Shas'el Vior'La Kais Ko'vash
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le nouveau bureau des plaintes de Kronus   06.03.15 2:45

Shas'el Vior'La Kais Ko'vash retourna dans le hangar, reprit les commandes du Riptide et termina les vérifications à l'air libre. Alors qu'il ajustait les algorithmes de tir, ses capteurs sonores lui signalèrent un bruit de sabot derrière lui. Ubumut, le natif zoat, sortait des HQ et se dirigeait vers sa position. Le chargé d'archives devait avoir récupéré suffisamment d'informations auprès du villageois amnésique pour le moment. Le commandant allait lui demander ce qui l'amenait quand il croisa son regard.
Il avait déjà vu ce regard des milliers de fois. Un subtil mélange de détermination et de colère, qu'il avait vu le plus souvent chez des hommes en quête de vengeance, ou demandant à faire leurs preuves... Ko'vash ne savait pas dans quelle catégorie il fallait classer Ubumut, et il n'allait pas lui demander, car c'était sa vie privée et elle ne le regardait en rien. Tout ce qu'il avait deviné, c'était que le Zoat voulait participer à la chasse.

"C'est une bonne occasion de voir de quoi il est fait" pensa le Tau en se grattant le menton.

Il fit signe au quadrupède de le suivre jusqu'au premier des Manta alignés devant eux. Une centaine de ses soldats étaient déjà en ligne, montant dans la soute. Il s'engagea dans le vaisseau et prit place dans un des compartiments prévus pour des battlesuits comme la sienne. Ubumut se sangla précautionneusement, après qu'un tau lui aie montré comment faire.
Le pilote prit la parole dans l'inter-vox: "Décollage dans 120 secondes. Nous approcherons de la cible dans 10 minutes."

Lorsque tout les soldats furent prêts, les moteurs se déclenchèrent et le vaisseau décolla, suivi par 7 autres Manta. A mi-chemin, l'escadron rencontra une nuée de démons volants et difformes qu'il abattît en l'espace d'un instant, les très nombreuses armes de ces vaisseaux lourds étant assez puissantes pour abattre des titans de l'Imperium...

L'atterrissage se fit sans accrocs, les équipes de pathfinders avaient balisés des zones au sol et avaient établis des postes de garde dans le périmètre avant l'arrivée du gros des troupes. Les escouades se reformèrent une fois débarquées, et Ko'vash prit position sur le toit d'un entrepôt délabré pour que son armée le voie.

"Fiers guerriers de l'Empire Tau! Nous sommes ici pour éradiquer une menace qui se fait de plus en plus présente envers notre civilisation. Ces démons oppriment les autre races depuis très longtemps, et ils n'ont pas réussi à les repousser totalement jusqu'ici... Nous ne faisons pas partie de ces victimes. Ils ne nous connaissent pas, ils ne nous ont jamais affronté, ils n'ont pas encore appris à nous craindre! Je pense qu'ils ne nous sentent pas, car nous ne touchons pas au warp comme les autres races, et c'est pour cela que nous sommes peut-être les seuls capables de leur tenir tête et de les vaincre! Notre idéologie, notre culture repose sur l’avènement d'une paix durable et universelle, mais le Bien Suprême ne peut pas être atteint tant que ces monstres poseront les pieds dans notre dimension! Ils sont un obstacle à notre avenir! Nous devons nous battre pour que le futur de nos enfants et de leurs enfants après eux soit radieux, et pas ce monde injuste et sanglant où la mort rôde dans les moindres ombres... Allez-vous laisser des abominations qui n'appartiennent même pas à notre réalité menacer notre Empire?"

Alors qu'il parlait, les soldats resserraient leurs prises sur leurs armes, leur sang bouillait dans leurs veines. Et quand il leur posa cette question, ils lui répondirent à l’unisson un grand "JAMAIS!!".

"Alors allons dégommer ces saloperies! Cette bataille marquera le début de la reconquête de Kronus! Et tout ceux qui tenteront de nous déloger n'auront qu'à faire la queue ici, tandis qu'on leur tendra un formulaire signé "heure du décès: regarde ta montre, enfoiré!"!! Ubumut, tu suivras mon unité au combat. Messieurs, nous allons entrer en territoire ennemi, des pièges nous attendent sûrement, et des démons bien plus forts que la piétaille que nous avons affronté jusque là se cachent là dessous. Gardez le réseau de communications aussi actif que possible, je veux des rapports constants. Aucune escouade ne bouge seule, c'est un ordre.

- Commandant, nous sommes prêts.
fit un Tau à bords d'une battlesuit Crisis, suivi par six autres Crisis, deux Broadside, une escouade de 50 vétérans et une équipe de drones.

- Bien!" répondit Ko'vash en prenant la tête du groupe, avant de se diriger vers la première galerie découverte. Les 1120 soldats avaient été divisés de sorte à pouvoir nettoyer les 4 quatre galeries en même temps, et des renforts allaient arriver par vague ensuite, jusqu'à ce que toutes les forces Tau soient installées dans la ville.

La galerie se tenait devant eux; un trou de 20 mètres de haut, descendant très profondément dans la roche. Dans cet abysse sombre se trouvait l'ennemi. Forces et nombre inconnus? Cela ne ferait qu'augmenter la gloire gagnée par ses hommes et lui. Il entama la descente, préparé à semer la mort et la destruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ubumut
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 20
Date d'inscription : 01/10/2014

Feuille de personnage
Nom: Ubumut Zaraka Ramut Bohamut
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le nouveau bureau des plaintes de Kronus   09.03.15 13:42

Alors qu’il s’avançait en direction du conduit s’enfonçant vers les ténèbres, Ubumut était favorablement impressionné par le professionnalisme et la discipline des Tau. Malgré les horreurs se terrant à l’intérieur de la base désaffectée, ils avaient une chance de s’en sortir…

Les Stealth partirent en reconnaissance, mais la nature de l’endroit les empêchait de trop s’éloigner du reste du groupe, freinant leur utilité.
Le conduit était très large, suffisamment pour laisser marcher trois Riptide de front. Les Tau se déployèrent rapidement, et Ubumut tenta de trouver une place dans la formation. Naturellement, il se positionna à l’endroit où la puissance de feu était moindre, c’est-à-dire à l’opposé de l’exo-armure de Shas’Hel, même si se séparer de son contact ne lui plaisait pas.

Quand les Steath annoncèrent que la voie était dégagée, la phalange se mit en branle, à un pas prudent quoiqu’indubitablement militaire. L’intérieur du conduit suait le mal et la corruption. Malgré leurs armures, la puanteur atteignait les narines des Tau. Ubumut n’était pas épargné : son masque à gaz ne parvenait pas à contenir les mauvaises odeurs. De plus, il se sentait très mal à l’aise : il avait ressentit une pareille impression juste avant l’attaque de son village. Mauvais souvenir ou sombre pressentiment ? Il n’aurait su le dire…

Le sol spongieux et crevassé abritait une myriade de petits démons nommés Nurglings. Les Steath recommandèrent une désintégration systématique des amas organique où batifolaient les enfants du Warp. Cela prit du temps, mais les serviteurs du Bien Suprême avaient apportés le matériel nécessaire : le plasma, les fuseurs et les lance-flammes fondirent, déchirèrent et finalement tuèrent le sol vivant. Dans des piaillements effrayés, les Nurglings s’enfuirent et furent en grande partie abattue, même si leur nombre improbable empêchait leur élimination totale.

On donna un lance-flamme Tau à Ubumut ; sa grande taille lui permettait de le tenir à une main, pendant qu’il jouait du marteau de l’autre sur les quelques humanoïdes corrompus qu’ils croisèrent en chemin. Quand le Zoat brûlait la Corruption Vivante (Nom qu’il avait trouvé tout à fait approprié.), le sol originel apparaissait, rappelant à tous que ce bâtiment, autrefois, avait été construit par le glorieux Empire.

Malgré l’avance de ses alliés, Ubumut se sentait toujours observé, oppressé. Lui qui n’avait jamais reculé devant un combat (Si ce n’est pas répugnance de tuer.), il était effrayé par un couloir humide ? Non, certainement que non… Il y avait autre chose.

Finalement, le chemin se divisa en deux parties : le tunnel principal, et une coursive à moitié immergée de pus tout juste assez grande pour laisser passer une Exo-Armure Crisis. Les Stealth s’y engagèrent, même si cela leur en coûtait : la puissance de feu principale du contingent pouvait surveiller le grand souterrain, mais les démons pouvaient les prendre de flan par le plus petit des boyaux de cet endroit corrompu.

À ce moment-là, il y avait comme un carillon dans la tête d’Ubumut. Sans jeu de mot, quelque chose clochait.

Et soudain il comprit. Il ne pouvait encore savoir comment, mais il comprit.

Et c’était pire que tout. Le Zoat s’élança sur les gravats moussus en évitant les flaques de pus pour retrouver les Stealth, bien plus rapide que lui sur ce terrain. Il les appela dans son Commun approximatif, criant vers la lueur bleue au fond du couloir noir :

« Attention ! Le démon est là ! Il est tout autour ! »

Malgré son accent à couper à la hache, les éclaireurs durent l’entendre puisque la lueur bleue s’éteignit. Malgré la nyctalopie parfaite de ceux de son espèce, Ubumut n’y voyait goutte ; le surnaturel imprégnait encore plus cette coursive.

Puis, plus aucun son. Seul des gouttes de liquide nauséabond coulaient du plafond en produisant un brui angoissant.

« Il y a quelqu’un ? » Appela Ubumut.

Après un nouveau silence, la lumière bleue réapparue, mais plus loin. Essayant de ne pas glisser et de garder un repère (Quelle distance avait-il parcouru en courant ? Etait-il perdu ?), Ubumut en rejoignit la source.

Ce qu’il vit ne lui plût pas du tout.

Le terrain s’affaissait un peu pour laisser place à une large étendue de liquide saumâtre. Les lueurs venaient de l’intérieur de cette parodie de mer. Parfois, des mouvements furtifs indiquaient que quelque chose glissait sur les réacteurs encore allumés des exo-armures immergée. Il y avait donc de la vie ici, mais pas naturelle.

Comment l’élite des commandos Tau avait-elle pue disparaître en quelques secondes ?

Comme pour répondre à cette question muette, de petits corps humides tombèrent sur les épaules d’Ubumut. À la faible clarté de l’endroit, le Zoat se rendit compte que c’était comme une pluie de nuisibles : cloportes, vers, blattes, cafards… Tous rappelant les créatures du monde réel mais bien trop coordonnées pour en faire partie, commencèrent à s’attaquer à l’épaisse armure naturelle d’Ubumut. Ce contact répugnant menaça de faire perdre son sang-froid à l’extraterrestre, mais le pire était encore à venir. Le rocher sur le quel il se tenait venait de bouger.

En réalité, ce n’était pas un rocher mais le dos crouteux d’une Bête de Nurgle. Le démon se souleva et balaya Ubumut par surprise !

Sans l’avertissement macabre des cadavres dans la mer figée, Ubumut aurait sans doute été précipité dedans ; mais il s’était préparé à une pareille éventualité et roula donc sur la plage.Le sable ressemblait d’ailleurs plus à des déchets organiques malaxés qu’à du véritable sable…

Eclairée par une lumière glauque, la Bête de Nurgle se redressa. Plus haute que le Zoat, elle tenait de la limace, de la sangsue et du mille-pattes. Sa bouche s’ouvrait fréquemment pour laisser tomber un tube rosâtre répugnant dont l’intérieur était hérissé de vrilles destinées à capturer puis dévorer les proies du monstre.

Pensant qu’Ubumut serait d’une constitution plus frêle, elle dirigea cet appendice vers lui. Un coup de marteau le fit rentrer illico dans sa gorge protectrice. Peu habituée à avoir des adversaires, la Bête de Nurgle se lova en tremblotant, hésitant sur la marche à suivre. Ce temps mort permit à Ubumut de reprendre appui et de d’ouvrir la vanne de son lance-flammes : un torrent de lumière bleue enveloppa le monstre.
Ce dernier, désagréablement surpris, tenta de se débarrasser de cette proie trop coriace en la jetant dans l’eau : une énorme patte couverte de cloques heurta Ubumut de plein fouet. Mais encore une fois, le monstre sous-estimait le Zoat : bien que le contact répugnant lui coutât, Ubumut tendit les bras et reçu le coup, parvenant à amortir suffisamment le choc pour s’arrêter à un pas de la mer. Celle-ci se mit à bouillonner de vie (D’envie ?) à l’approche d’Ubumut.
S’enfuir coûte que coûte était tout ce qui importait au Zoat. Ainsi, une solution extrême lui vint à l’esprit ; il tira au lance-flamme à bout portant sur la patte de son adversaire. Bien que le feu le brûlât aussi, il parvenait à en éviter la majorité, et cela avait au moins l’avantage de griller les vermines rampants et courant encore sur ses épaules. Le monstre lourdaud grognait de rage, mais avant qu’il ait pu réagir, sa patte fut tout simplement transpercée par un Ubumut en pleine charge le long de son bras. Le Zoat avait en effet poursuivi sur sa lancée après avoir littéralement défoncée la patte du démon ! Frappant de droite et de gauche, il remonta jusqu’à la tête visqueuse et y vida son réservoir de lance-flamme Tau. Agonisante, la créature envoya son appendice rosâtre vers l’extraterrestre, mais ce dernier l’avait prévuet le planta sur une roche effilée d’un coup de marteau précis et impitoyable. Ubumut galopa vers la sortie, la Bête de Nurgle derrière lui rendant ses derniers soupirs.

Le danger n’était pas encore écarté. En effet, Ubumut avait bien comprit qu’il était à l’intérieur d’un démon plus gros, qui bientôt refermerait sa mâchoire pour le piéger à jamais.

Alors qu’il filait à toute allure, la sortie apparue devant lui. Quelques Tau s’étaient engagés dans le tunnel pour partir à sa recherche, mais derrière eux, l’entrée de la coursive s’obstruait lentement : une mâchoire aux dents cariées se refermait. Saisissant les deux Tau au vol, Ubumut se servit de son élan pour défoncer la dentition du démon d’un coup d’épaule et revenir dans le couloir de départ. Là, couvert de matières répugnantes et essoufflé, il fit :

« La Corruption Vivante… tout le souterrain… un gigantesque démon… »

Puis, épuisé, il s’autorisa un instant de répit écroulé sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau bureau des plaintes de Kronus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau bureau des plaintes de Kronus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NAF - Election du nouveau bureau.
» bureau des plaintes de Varennes
» bureau des plaintes de Sainte Ménéhould
» bureau des plaintes de Clermont
» bureau des plaintes de Langres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W.40K JDR :: Le Jeu de Rôle :: La planète Kronus :: Contrées du Nord :: Côte de Vandea-
Sauter vers: