Bienvenue du côté sombre du 41e millénaire...
 
AccueilPortailTable des rencontres. Les caractéristiques des PNJ.Tables des jets de dés, utile en plein combat !FAQS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre aux abords du village en ruine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ubumut
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 19
Date d'inscription : 01/10/2014

Feuille de personnage
Nom: Ubumut Zaraka Ramut Bohamut
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Rencontre aux abords du village en ruine.   09.10.14 15:03

La Peste s’était répandue comme une traînée de poudre à travers la planète. Aucun lieu n’y avait échappé… pas même le petit village secret des Zoats, situé à flanc de montagnes entre la Forêt Sauvage et les Montagnes Enneigées.

C’est parmi les ruines des huttes en bois et en pierre  de ce village que nous faisons la connaissance de notre héros.

Son aspect, à bien y regarder, n’est pourtant pas vraiment héroïque : un improbable quadrupède tout en muscle et en peau squameuse de couleur verte, muni de deux bras et d’une tête semblables à ceux des Humains, pour le peu qu’on puisse en juger ; la face est en effet cachée derrière un imposant masque à gaz.
Deux pistolets de facture Zoat, arme couleur beige tout en bulbe et en courbe, sont reliés à son dos par un tuyau d’aspect mi-organique, mi mécanique.

Si l’on se concentre bien sur les petits yeux dorés de cet être à la peau verte, on les voit pleins de mélancolie et gonflés, comme s’ils avaient récemment lâchés des flots de larmes.

Non en effet, notre héros, pour le moment, n’a pas l’air héroïque.

Il se contente de marcher lentement parmi les restes de son village. Il a récemment rassemblé les corps de ses camarades tombés au combat ; ils étaient si peu nombreux… Pourquoi cette cruauté ? Le monde entier est-il injuste ? Tous les étrangers que le Zoat avait croisés avaient essayé de le tuer… N’y avait-il donc personne qui respecte la vie, dans ce monde ? Personne qui ne se batte pour un but noble, pour un but suprême… pour le Bien ?

Sous les pieds munis de trois sabots de notre héros, quelque chose crisse. Baissant son puissant torse vers le sol boueux, il aperçu une boîte de Zoatibix, les délicieux petits biscuits protéinés que préparaient ce matin encore celle qui, peut-être allait devenir sa femme… Avant qu’elle ne meure, attaquée par une horde Zombis de la Peste.
Mettant la boîte crasseuse à hauteur de ses yeux, le Zoat cru qu’il allait à nouveau pleurer les morts : c’était bien la marque de fabrique de sa bien-aimée… Mais non. Ses globes oculaires restèrent secs. Ils avaient trop pleurés.

À moins que le bruit de pas se rapprochant ne réveille en lui le noble élan du guerrier, endurcissant son cœur et raffermissant son âme ?

Cachant le dernier reliquat de sa vie passée dans un sac accroché à sa ceinture, il se retourna en serrant fortement ses armes.
L’ennemi revenait, mais il trouverait un adversaire à sa taille. Le temps était venu de rejoindre ses ancêtres ; peut-être son amour serait-elle dans le même paradis que lui ?

Grattant le sol de sa patte avant gauche en préparation de la charge glorieuse qui le mènerait à une mort honorable, le Zoat aperçu l’ennemi. Mais il ne ressemblait guère à ceux qui avaient rasé son village… Qui l’avaient laissé seul survivant… Non, il était même assez étonnant par son aspect. Mais qu’importait à notre héros, son esprit était encore embué par la mort ; aussi cria-t-il son nom haut et fort avant de charger le nouvel arrivant.

La charge était maladroite, et l’ennemi aurait eu mille fois le temps de l’abattre avant d’avoir à s’inquiéter ; il aurait même pu s’assoir et réciter un poème avant de ressentir la moindre inquiétude. Mais cette attaque avait un autre but, plus symbolique : en mourant bravement en criant son nom, le Zoat attirait l’attention des Esprits Ancestraux de son peuple, qui chuchoteraient alors sa vie aux conteurs attentifs dans tout l’univers…

"Ubumut Zaraka Ramut Bohamut zissa-Zoat !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 22
Date d'inscription : 30/09/2014

Feuille de personnage
Nom: Shas'el Vior'La Kais Ko'vash
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre aux abords du village en ruine.   27.02.15 4:31

Shas'el Vior'La Kais Ko'vash avait assisté au mal et à la corruption que représentaient le chaos, il faisait partie des rares Tau à les avoir affronté aux côtés de Farsight, et c'est pour ça qu'il avait été envoyé sur Kronus à la tête d'une flottille complète, car des rumeurs avaient atteint l'Empire comme quoi la planète, une ancienne colonie de son peuple, était envahie par les démons.
A leur arrivée en surface, Ko'Vash ordonna à ses troupes d'établir une tête de pont fortifiée, et de se préparer à sécuriser les environs de la zone d'atterrissage. Les ingénieurs de la caste de la terre commencèrent les travaux pour construire plusieurs armureries et des hangars de maintenance, les escouades de soldats se déployèrent dans un périmètre de défense respectable, abattant les vagues de démons mineurs sur le passage. En quelques heures, les efforts des fire warriors portèrent leurs fruits et leur base couvrit donc désormais une zone de 15 kilomètres, délimitée par des bunkers et des chars d'artillerie. Ko'Vash participa aux affrontements aux côtés de ses hommes dans son Riptide, libérant un flux de mort et de destruction parmi les engeances purulentes avant que celles-ci ne puissant l'approcher, mais il ne se voilait pas la face: ce n'était que de la piétaille qu'il voyait en face de lui, des créatures faibles comparées aux véritables menaces qui parsemaient Kronus tels des furoncles sur la peau d'un malade... Mais il ne pouvait laisser faire des démons agir à leur guise, le Bien Suprême ainsi que ses propres convictions allaient contre cela.
  Après plusieurs jours de combat acharné pour tenir la zone, une accalmie se fit sentir, et les forces Tau reçurent des communications de la part des forces survivantes, demandant qui luttait contre les démons de Nurggle. C'est ainsi que le commandant Tau apprit que subsistait encore le quartier ork de la capitale, ainsi que le point d'ancrage de l'Imperium dans la région que défendaient des forces Spacemarines de chapitres alliés. Il  leur proposa son assistance contre l'invasion démoniaque, en contrepartie d'informations sur ce mal inquiétant, sur ce "Nurggle", ainsi que la création d'un quartier tau dans la capitale (Un rare exemple de cohabitation existait devant ses yeux, et il voulait que son peuple y contribue). Les Spacemarines répondirent instinctivement avec du dégoût, du mépris ou de la haine, tout ce qui fait de l'Imperium une institution chaleureuse... Ko'Vash sut à quoi s'en tenir, et que le sang continuerai d'être versé après la purge... Pour se changer les idées, et remplir son rôle de stratège sur cette mission, il décida de partir en éclaireur avec une petite troupe en battlesuits Stealth vers le Nord. 10 de ses meilleurs tireurs se portèrent volontaires, et c'est ainsi qu'il se lança dans une opération de quadrillage du terrain, son Riptide flanqué de 10 Stealth armés jusqu'aux dents.

Pendant plusieurs heures, ils ne croisèrent que de la désolation, des maisons et des bâtiments en ruine. Même les démons semblaient avoir déserté ces zones, ne laissant qu'un silence pesant... Bien entendu, ce n'était qu'une impression car ils croisèrent plusieurs quartiers souillés par le Warp, dans lesquels grouillaient des cadavres ambulants, à moitié décomposés, et dégageant une odeur tant immonde que les commandos jugèrent immédiatement mieux de bloquer le renouvellement de l'air temporairement. Ces morts-vivants n'étaient toutefois pas assez rapides, ni assez forts pour attraper et être un danger pour eux alors ils furent exterminés à distance, abattus sommairement.
Ils poussèrent leur exploration encore un peu plus loin, jusqu'à atteindre une région plus élevée, constituées de collines et plateaux, au pied d'une chaîne de montagnes imposantes, qui paraissait moins affectée par la corruption. Après avoir accédé à une colline, ils commencèrent à vérifier la zone. Leurs radars n'indiquaient pas de signes de vies aux alentours, mais un des soldat aperçut quelque chose au loin alors qu'il scrutait les terres un peu plus bas avec son railgun. Un petit village se dressait dans la cuvette, isolé. Peut-être y avait il des survivants, des individus qui pourraient le renseigner un peu plus que ces sauvages humains qui ne lui avaient pas fait le moindre égard de politesse? Ko'Vash fit signe à sa troupe de le suivre et ils entamèrent la descente et l'approche sur le village. Aucune fumée ne s'échappait de celui-ci alors ils ne l'avaient pas vu au loin, mais quand ils furent à quelques centaines de mètres des structures, des corps de créatures inconnues gisaient sans vie, rassemblés sur le sol froid et encore gorgé de sang. La première réflexion qu'ils eurent fut de penser à un village ork, car ces cadavres, bien que dotés de quatre jambes, étaient aussi verts que les propagateurs de Whaaaaaaaaaaaaaaagh!...
Le commandant ordonna à ses soldats de fouiller les environs, pour éviter d'être pris dans une embuscade, et il passa au scanner les huttes et les corps, cherchant des ressemblances dans les bases de données que l'Empire avait tenu au fil des conquêtes. Tout à coup, un hurlement guttural surgit dans son dos, et alors qu'il se retournait, il vit un survivant de ces individus étranges le charger. Il allait pointer son accélérateur ionique en direction de l'assaillant quand celui-ci cria quelque chose, des mots que Ko'Vash ne comprenait pas mais qui portaient une certaine puissance avec eux, comme s'ils étaient ses dernières paroles. Le quadrupède était bien plus petit que le Riptide, et son allonge bien plus courte également, c'est pourquoi le commandant Tau, plutôt que de tuer ce survivant, le balaya d'un coup de pied et l'immobilisa avant de déclencher l'ouverture du cockpit dont il se dégagea gracieusement pour se montrer de toute sa taille.

"Tu parles la langue commune? Nous ne sommes pas tes ennemis. Nous sommes des Tau. il pointa ensuite son torse du doigt. Shas'el Vior'La Kais Ko'vash"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ubumut
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 19
Date d'inscription : 01/10/2014

Feuille de personnage
Nom: Ubumut Zaraka Ramut Bohamut
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre aux abords du village en ruine.   27.02.15 20:20

Écrasé sous le pied de l'étrange machine, le Zoat tenta un instant de se dégager. Mais quand le Tau décida de se montrer, et lui parla, il cessa de se débattre et observa la créature. Elle n'était pas semblable à ce qu'il avait connu... Enfin, il n'en était pas sûr. Son passé était si flou... Quand à son avenir, il paraissait tout aussi sombre, si ce guerrier bleu réagissait comme la plupart des êtres vivants et morts-vivants qu'il avait croisé lors de son existence.

Mais, et il se rappela de ses paroles toute sa vie, "Shas'el Vior'La Kais Ko'vash" lui adressa la parole sans aucune agressivité, ni même un dégoût dissimulé.

Essayant de se rappeler ce que le chef du village lui avait apprit concernant le langage commun, il articula difficilement :

"Pacifique ? Tau ? Shas'El Vi... ? Ces choses me sont inconnues... N'êtes vous pas de ceux qui ont détruits mon village et tout ce à quoi je tenais ?"

Malgré sa vue un peu floue suite à la poussée d'adrénaline qu'il venait de vivre, Ubumut se rendit compte que le Tau était totalement différent de ce qu'il connaissait. Il en fut même fasciné.

"Mais... Vous m'êtes complètement étranger ! Je vous ai prit pour Nurr... Nurrglz... Veuillez me pardonner !"

Tout dans la voix d'Ubumut indiquait qu'il était sincère : attaquer sans obligation était en effet pour lui une chose aussi grave que le plus grave des péchés !

Se tirer de ce mauvais pas semblait impossible au Zoat... Mais l'air encourageant et bienveillant à la fois du Tau l'encouragea à continuer en se montrant du pouce, un peu timidement :

"Je m'appel Ubumut Zaraka Ramut Bohamut zissa-Zoat... Mais tout le monde m'appel Ubumut..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darius
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 22
Date d'inscription : 30/09/2014

Feuille de personnage
Nom: Shas'el Vior'La Kais Ko'vash
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre aux abords du village en ruine.   28.02.15 16:23

"Ubumut? Bien. Tu peux te relever?" demanda Ko'Vash en reprenant place dans le cockpit de sa battlesuit.

Il releva la jambe gauche pour laisser Ubumut se remettre debout. La charge furieuse de la créature avait alerté ses soldats, ainsi les plus proches activèrent leurs jetpacks et passèrent par dessus les barricades pour atterrir à côté de lui. Ko'Vash leur fit signe que tout allait bien, aussi baissèrent-il leurs armes.
Tandis que les autres membres de son escouade revenait avec des informations, il consulta les bases de données à propos du quadrupède qui se tenait devant lui. Selon les scans physiologiques, il semblait appartenir à la race des Zoat.

"Tu as parlé de Nurrgle, c'est lui qui a frappé ce village? Qui est-ce? Tu peux nous en dire plus?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ubumut
Âme errante
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 19
Date d'inscription : 01/10/2014

Feuille de personnage
Nom: Ubumut Zaraka Ramut Bohamut
Niveau: 0
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rencontre aux abords du village en ruine.   05.03.15 16:08

Alors que le pied de la Riptide le libérait, Ubumut prit conscience de la présence des guerriers autour de lui. Ca ne pouvait être que des guerriers : le Zoat avait beau être un peu naïf et peu au fait de la technologie actuelle, il pouvait comprendre que les  objets oblongs tendus dans les directions d’où pouvaient provenir une menace étaient fait pour se défendre. Du moins il l’espérait. Une arme faite pour attaquer était, d’après lui, une mauvaise chose.

« Nurrgl’… Ou Nurgle ? Enfin, cette chose qui commande les Zombis et les Pestiférés nous ayant attaqués m’a plusieurs fois été décrite par l’Ancien. Il est malheureusement lui, et les siens, lors de la dernière attaque… »

Il ne s’autorisa qu’un soupir : le temps du deuil était déjà passé, envolé avec les cendres des bûchers funéraires.

« Mais si vous vous dites ennemis de Nurrgl’, je veux vous accompagner. J’étais l’élève de l’Ancien, et il m’a plusieurs fois fait part de ses visions sur le Dieu Pestiféré. Je vous dirais tout ce que je sais, mais en échange je veux combattre le Purulent à vos côtés. Plus rien ne me retiens ici et… »

La phrase resta un très court instant en suspens : les nuages noircissant le ciel venaient de laisser passer un rayon de soleil et un souffle de vent, qui transformèrent pendant une seconde la cendre des bûchers en une coulée d’or soufflant en direction (Et Ubumut en avait la conviction.) du camp des Tau.
L’Ancien faisait son dernier adieu.

« … je suis prêt à vous suivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre aux abords du village en ruine.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre aux abords du village en ruine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seigneurie issue de mérite de Roynac (Marsanne)
» Commande décors escenorama
» Escenorama: village en ruine
» Récits de la bataille au village orc (Trépas d'Ogrim)
» UN VILLAGE ORK BADMOON POUR LA DCA 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W.40K JDR :: Le Jeu de Rôle :: La planète Kronus :: Terres de l'Ouest :: Hautes Terres d'Ariel-
Sauter vers: