Bienvenue du côté sombre du 41e millénaire...
 
AccueilPortailTable des rencontres. Les caractéristiques des PNJ.Tables des jets de dés, utile en plein combat !FAQS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au milieu de nul part...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Arrivée au milieu de nul part...   16.01.08 0:27

Ayant opté pour l'utilisation d'un module atterrissage afin de faciliter un déploiement rapide à la surface, le capitaine Sertorius se contenta d'observer durant toute la descente le symbole de l'aquila impériale qui avait été gravé sur une des parois de l'engin. Alors que différents voyants lumineux se mettaient à clignoter de manière rapide afin d'indiquer l'éminence de l'arrivée au sol, l'officier vérifia son bolter une dernière fois puis adressa une courte prière à l'adresse de l'Empereur. Un choc assez violent puis l'ouverture de la rampe d'accès accompagné de crissements de vérins hydrauliques marquèrent le début d'une nouvelle mission de combat sur monde dévasté comme tant d'autres dans la Galaxie. Les Space Marines surgirent avec promptitude du module puis se déployèrent rapidement en formation défensive autour de celui-ci. Drexter scruta les alentours qui ne semblaient se composer que d'une plaine herbeuse sans fin parsemée de quelques champs à l'horizon. Le frère-sergent vétéran Labienus confirma d'un hochement de tête que la zone environnante lui paraissait aussi dépourvu pour l'instant d'une quelconque menace immédiate. Sertorius était accompagné de dix frères en armures tactiques standard, seuls les lauriers d'or peints sur le sommet de leurs casques indiquaient qu'ils étaient l'élite de la 2eme compagnie.

D'un geste de son gantelet, Drexter indiqua le nord-est comme axe de progression à son petit détachement. De manière automatique les Crimson Fist adoptèrent une formation de marche. Les deux porteurs d'armes lourdes (bolter lourd et lance-missile) étaient au centre du dispositif, prêts à user de leur puissance de feu redoutable. Le soleil local était à son zénith et les Elus de l'Empereur entreprirent une marche à un rythme soutenu tout en maintenant une vigilance soutenue à la recherche du moindre signe hostile. Le silence radio était de rigueur même si cela aurait pu éventuellement faciliter l'entrée en contact avec les forces impériales éventuellement présentes dans la région dite des terres centrales de Pavonia. Le paysage que traversait l'escouade d'honneur était d'une uniformité monotone que seule la présence de quelques ruines de fermes éloignées venait rompre. Après plusieurs heures de progressions, il fut possible à l'ouïe amplifiée des Space Marines de percevoir par le biais de leurs casques quelques légers grondements et détonations assourdis par intermittence. Ils se rapprochaient donc peu à peu d'une zone d'affrontements, il était à souhaiter que la Providence de l'Empereur leur évite de se retrouver confronter à des forces ennemies d'une supériorité écrasante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   16.01.08 15:01

[Depuis : Victory Bay]

C'est sur mon chemin, je me permets. smile

Le bataillon de Krieg avait émergé des bois alors que la nuit étendait encore son voile mystérieux sur les plaines de Pavonia. Ici, les forces de l'Imperium se croisaient souvent. Cela en faisait d'ailleurs une région très instable, qui passait souvent de main en main. Les Blood Ravens étaient obstinés et téméraires, et nombre de convois à direction de Pavonis avaient connu un sort tragique.
L'aube fit percer des raies de lumière rosée. L'humidité de la soirée faisait perler des gouttes d'eau sur la végétation qui arrivait par moment à mi-mollet. Non, décidément, rien ici ne rappelait Krieg. Avantage de cela : la chaleur toute relative des rayons solaires fit se lever une brume matinale assez dense, qui couvrit les mouvements de la troupe. Salem et Raymi marchaient côté à côté. Ils se faisaient mutuellement confiance pour ne pas laisser l'autre mourrir sans se battre. Leurs bottes battaient l'herbe avec délicatesse, comme si écraser ces organismes verdâtres étranges représentait un danger. Leurs cirés étaient trempés jusqu'au niveau de leurs cuisses, et les goutelettes d'eau minuscules faisaient s'insinuer l'eau partout. Les habits et le paquetage devenaient lourds. Le fusil laser fermait certains capteurs d'énergie sensibles. Il faut dire que Salem y avait déjà retiré l'écran digital pour conserver moitié plus d'énergie. Son casque ruisselait d'eau. Même l'air traité par les masques était chargé d'humidité, et les hommes, pas du tout habitués à cela, toussèrent discrètement et ralentirent le pas, les poumons agressés par tant d'eau. Ils firent rapidement comme on leur avait appris étant enfant : ils prirent un bout de tissu fin et bouchèrent les arrivées d'air. L'apport était réduit, mais l'eau ne passait plus à présent. C'était mieux que rien.


Eclaireur : " Contact ! "

Dès que ces paroles furent prononcées, tous chargèrent leurs armes. Les soldats en noir pointèrent leurs armes droit devant eux et rompèrent les rangs, allant d'un pas rapide vers la voix, tandis que la Sentinelle et les Hellhounds y fonçaient aussi vite que possible. En quelques secondes, les hommes sortirent de la brume et arrivèrent au sommet d'un promontoir où une navette bleue et écarlate marquée d'un sceau qui était inconnu à la plupart d'entre eux se tenait. Plus aucun occupant. Apparement, les Meilleurs de l'Empereur avaient plié bagages.
Soudain, ils tendirent tous l'oreille. Alors qu'un officier expliquait que la capsule appartenait bien aux Crimsom Fists, les bruits d'une bataille lointaine arrivèrent à eux. La lumière et la dissipation progressive de la brume matinale permettaient de voir se dresser à l'horizon quelques colonnes de fumée lâches.


Raymi Heilingen : " Y a de la baston dans l'air. "

Salem Agantyr : " C'est peut-être un beau jour pour mourrir. "

Capitaine du bataillon : " D'accord ! Ca doit être tout au plus à trois quarts d'heure de marche. Alors on prépare les armes, et on avance en formation d'attaque. Go, go, go ! "

Sans demander leur reste, enjoués, même, les soldat masqués plongèrent à nouveau, dans un désordre organisé, dans la brume des plaines de Pavonis. Ils ne savaient pas ce qu'ils allaient croiser là-bas. Peut-être la mort était-elle au rendez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   21.01.08 19:10

[double-post plutôt qu'un edit, pour signaler après cinq jours d'inactivité.]

La brume s'effaçait petit à petit. Peu importait, en fin de compte. Alors que les volutes humides devenaient assez lâches pour aperçevoir les mouvements de troupes qui avaient lieu dans la plaine, le bataillon envoyé depuis Victory Bay hier soir en émergea, et gravit une colline abrupte à tombeaux ouverts. Les hommes en noirs ne stoppèrent leur course qu'au moment d'atteindre le sommet. Les premières rangées s'applatirent au sol l'une après l'autre avant de ramper. Les autres rangées se mirent à genoux et suivirent à quelques mètres derrière. Les soldats regardèrent par-dessus la crète. En-dessous, la bataille avait lieu. Et elle faisait rage. Le Chapitre des Blood Ravens affrontait une expédition de Nécrons, qui avaient sans doute tenté de prendre position dans les environs. Au vu du nombre de robots et de marines entassés, le combat avait fait rage. Il avait même dû être épique. A l'ouest, la carcasse de basalte calcinée d'un monolithe gisait, entourée de débris. Autour de ce monolithe détruit, des colonnes de guerriers sans âme continuaient d'affluer. Un monolithe devait encore être actif, là-bas.

Le capitaine se fit un chemin à travers ses hommes et vint s'installer pour observer. Tous les hommes étaient bouche bée. Ils n'avaient encore jamais vu de Space Marine, encore moins que ces étranges soldats en métal. Sans avoir peur pour autant, ils se rendaient soudain compte qu'ils venaient de plonger à pieds joints dans l'inconnu.
La brume disparaissait. Le soleil innondait les lieux. La bataille en devenait alors moins impressionante, mais d'autant plus dangereuse. C'est alors que Salem jetait un oeil à sa gauche qu'il aperçut la forme massive d'une armure de marine.


Salem Agantyr : " Flanc gauche !! "

Tous pointèrent canons et baillonettes vers leur gauche, et firent face à la menace. Il s'avèra que ce n'était en fait qu'une escouade légère. A la couleur, ils n'étaient pas des Blood Ravens. La couleur du gantelet de leur chef donna la réponse à tous. Les Crimsom Fists.
Nul ne baissa son arme. On ne savait pas avec qui étaient ceux-là. Peut-être étaient-ils là pour étudier l'hérésie des Blood Ravens, Chapitre très... étudié par l'Inquisition ces derniers temps ; ou peut-être pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   01.02.08 21:57

Ironworks Bay était l'objectif que devait atteindre l'escouade d'Honneur, les scanners de surface du "Spectre Triomphant" y avaient décelé une forte activité, apparemment apparentée à la Garde Impériale. Cela constituait aussi un des rares lieux cartographiés de manière correcte dans la base de données du Chapitre en ce qui concernait Kronus. Néanmoins ces informations dataient de plusieurs décennies et la situation planétaire semblait des plus confuses. Alors que le murmure lointain des combats se transformait peu à peu en un déferlement de sons caractéristiques, propres aux champs de bataille, le capitaine des Crimson Fist aperçut la silhouette familière d'un Land Speeder qui virevoltait au-dessus d'un dépression où émergeait le sommet d'une épave fumante d'une taille impressionnante. D'une sollicitation nerveuse le Space Marine amplifia le zoom intégré de son casque, ce qui lui permit d'identifier une structure qui devait correspondre à un Monolithe nécron. La poitrine du Marine se crispa, la présence de ces infectes créatures de métal constituait une menace non négligeable. Toutefois à première vue, la destruction d'un Monolithe constituait la perte d'une structure fondamentale pour les génocidaires Nécrontyrs. Ceux qui livraient combat probablement contre des Blood Ravens devaient être en mauvaise posture, privée de l'énergie insane de leur édifice maudit.


Le capitaine eut un bref instant envie de rejoindre le combat au pas de course mais il était exclu qu'il agisse de cette manière, de plus il était privé pour l'instant de liaison radio avec le croiseur en orbite. Il opta pour rejoindre une élévation de terrain, distante d’un ou deux kilomètres, qui lui donnerait une meilleur vision des combats. Rejoindre la nouvelle position fut aisée malgré la rencontre avec une carcasse métallique agité de soubresauts en chemin, un des frères expédia une rafale de bolts qui mit fin définitivement au phénomène xenos. Toutefois le déroulement des combats resta confus du haut de ce promontoire d'observation improvisé, une brume persistante empêchait une compréhension de la situation tactique exacte, seuls des éclairs et des déflagrations permettaient d'identifier de manière approximative l'évolution de la ligne de front. Drexter, conscient qu'il n'était pas à la tête d'une véritable force d'assaut, opta pour se maintenir sur place et demanda au techmarine Hector s'il pouvait trouver une fréquence de communication utilisable avec les Blood Ravens.

Moins d'une heure s'était écoulée depuis l'arrivée des Space Marines quand le sergent Labienus repéra de nombreux Gardes impériaux qui avaient entrepris de gravir une pente voisine à leur position. Seule une déchirure dans la brume qui perdait de son opacité permit la détection des soldats de l'Imperium. Le capitaine des Crimson Fist nota immédiatement à sa surprise que les Gardes ne semblaient pas agir en coordination avec les Blood Ravens mais agissaient plutôt de manière discrète et avec une certaine hésitation tactique. Labienus reconnut des uniformes des combattants de Krieg, le vétéran avait étudié les affrontements d'Armageddon où de forts nombreux régiments de la Garde avaient été engagés. Sertorius n'était pas un expert en la matière mais il connaissait la réputation du Death Korps, la loyauté envers l'Emperium était poussée à un degré extrême chez ces hommes. Après un bref instant de réflexion, il ordonna à son escouade de se déployer en deux demi-sections et d'enlever la sécurité des armes. La prudence était de mise, les dix Space Marines entreprirent de se diriger en direction des soldats. Il était à espérer que les premiers adversaires qui tomberaient sous le feu rédempteur des Crimson Fist ne seraient pas des Gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   01.02.08 22:39

Les Space Marines avaient retiré les sécurités de leurs armes. Tous les gardes également. Au sein des hommes en ciré noir, ce n'était pas la peur qui paralysait les hommes. L'espoir, plutôt. L'espoir que ces fils de l'Empereur ne les abandonne pas à leur tour, comme l'avaient fait les Blood Ravens. L'espoir que ces hommes n'étaient pas venus pour, eux aussi, tuer des serviteurs de l'Imperium comme de simples xenos ou quelques hérétiques malsains. C'est cela qui tenait les hommes. On ne les voyait pas trembler. On ne sentait pas un souffle irrégulier résonner dans leurs masques, même si, alors que l'humidité de l'air baissait, de plus en plus de gardes retiraient les bouts de tissu avec lesquels ils s'étaient protégés. Question de confort. La buée empêchait de viser juste. On leur avait déjà plus ou moins expliqué l'effet d'un bolt. Les armures standard légères dont on les avait équipé ne suffisait même pas à ralentir leur avancée vers les organes vitaux qu'ils lacéraient ou faisaient exploser avec une facilité déconcertante. En comparaison, l'effet d'une décharge de laser sur leurs armures ressemblait à une pichenette.

Capitaine du bataillon : " Capitaine Sturmgeist, du 3ème bataillon, 5ème régiment de la Death Korps. Baissez vos armes, et identifiez-vous ! "

Le courageux capitaine se leva, se mettant bien en évidence au milieu de ses hommes toujours allongés ou agenouillés. Il avança et fit quelques pas vers les marines afin de se retrouver devant ses hommes. Rien, sinon ses insignes et le nombre de cranes humains à ses vêtements semblables à tous les autres, ne le distinguait vraiment de ses hommes. Il possédait néanmoins un sabre et un pistolet laser relativement bien ouvragé.

Dans les rangs, Salem et Raymi continuaient d'observer la scène, dont l'issue restait incertaine pour la plupart des hommes qui hésitaient à céder à la tentation de tirer en premier. La détermination du capitaine leur avait forcé le respect, et les tenait encore un peu, évitant le massacre. Salem savait que les choses pouvaient mal tourner. Il savait aussi qu'il faudrait peu de temps avant que les blindés de soutien en arrière ne soient repérés et que les marines se rendent compte que leurs chances de survie en cas de confrontation étaient proches de zéro. Il fallait éviter le désastre. Là en-bas, des Xenos tuaient des Space Marines. Des renégats, certes, mais des Space Marines quand même. Au nom de leur vieille alliance, ils n'ouvriraient pas le feu sur un bataillon de gardes venu les aider. Il en était persuadé. L'heure était à l'élimination de ces soldats-machines sans âmes qui semblaient vouloir autant que les Blood Ravens massacrer tout ce qui vivait.


Salem Agantyr : " On baisse les armes. "
Raymi Heilingen : " Je suis d'accord. On n'est pas là pour se foutre sur la gueule entre serviteurs de l'Empereur. "

D'abord interloqués, les autres gardes virent les deux soldats remettre la sécurité de leurs triplex, ôter leurs bandouillères et poser leurs fusils au sol. Ce fut d'abord l'hésitation. Puis le mouvement se répandit. Après une courte réflexion, les gardes posaient leurs armes. Le mouvement se répandit dans les rangs, et les officiers approuvèrent la sagesse de leurs hommes en déposant leurs pistolets et en retirant leurs mains des gardes de leurs sabres. Ils espéraient que ce témoignage de bonne volonté persuaderait les Crimsom Fists d'obtempérer. Et après tout, il était peu probable qu'ils soient venus si peu nombreux pour engager une campagne contre qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   02.02.08 10:32

Drexter entendit un officier de la Garde interpeller son unité et réclamer que les Space Marines déclinent leur identification. Le capitaine des Crimson Fist fit signe à la demi-section comprenant les armes lourdes de rester légèrement en retrait, les frères qui l'accompagnaient directement baissèrent leurs armes vers le sol quand ils virent des Gardes abandonner leurs fusils mais ne remirent pas la sécurité de leurs bolters. Sertorius s'approcha du dénommé Sturmgeist jusqu'à le surplomber entièrement, son regard se porta sur le visage calme du responsable impérial puis sa voix amplifiée par les haut-parleurs intégrés de son armure Imperator se fit entendre et résonna au milieu des centaines de Gardes présents.

Capitaine Sertorius : "Je suis le capitaine Sertorius de la 2eme compagnie du Chapitre Crimson Fist. Au nom de l'autorité que l'Empereur a conféré à ses fils, j'exige un compte rendu complet de la situation planétaire. Que tout les officiers ici présents s'avancent vers moi."

Coupant l'amplificateur de sa voix, le géant en armure tactique renforcée s'adressa directement au capitaine qui lui faisait face.

"Pourquoi ne portez-vous pas appui aux Blood Ravens? De plus vos troupes semblent craindre les Space Marines. J'espère que vous pourrez m'éclairer de manière convaincante capitaine..."

Drexter commençait à être de plus en plus certain que la situation planétaire était peut-être encore plus compliquée qu'il ne le croyait initialement. Dès qu'il serait possible de rétablir les communications avec le "Spectre Triomphant", les conseils avisés du chapelain et du maître-archiviste de la compagnie seraient des plus indispensables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   04.02.08 3:50

La taille du personnage non identifié et le timbre puissant de sa voix suffirent à figer tout le régiment. Aucun n'avait jamais entendu un Space Marine parler. Personne n'en avait vu. C'était une vraie première pour eux tous. Alors que des gardes impériaux, eux, ils avaient dû en voir des centaines. Le Capitaine frémit légèrement, intimidé, mais ne recula pas, combattant tel qu'on lui avait toujours appris ses craintes. Face à un ennemi de l'Empereur, il n'était aucune peur à avoir. Face à un de ses meilleurs soldats, la chose était plus particulière. Un mélange de crainte et de déférence difficiles à combattre, forgés par des millénaires de culte. L'homme dut prendre sur lui pour répondre. Comprenant que les hommes ici présents n'étaient au courant de rien et toujours dans la bonne Voie, il fit révérence devant le Capitaine, personnage illustre aux pouvoirs potentiellement énormes.

Capitaine Sturmgeist : " Oui, Monseigneur. Nous... Nous ne sommes arrivés que depuis peu, mais voilà ce que m'a dit notre Colonel :
" Les Liberators de Kronus sont arrivés ici, à l'origine, pour traquer une sorcière xeno. Mais la présence de nombreuses reliques de l'Adeptus Mechanicus encore en état de marche sur place, issues de schémas standard parfois perdus, et celle d'un... " Devait-il vraiment révéler cette information ? Après tout... " ... La présence du canon Fournaise de Titan Imperator ont décidé le Haut Conseil de Terra de décider de rallier la plante à l'Imperium de l'Humanité. Au nom de l'Empereur. "

Un psaume prit la totalité du bataillon. " Gloire à son nom. " Ces mots résonnèrent comme un souffle. Le Capitaine répéta à la suite de ses hommes, la tête basse, et la releva ensuite. Son masque étouffait sa voix, mais on comprenait à son timbre qu'un homme rude et expérimenté se trouvait derrière tout cet attirail.

Capitaine Sturmgeist : " Tout serait allé très vite. Les Orks arrivèrent en masse, et les Tau envoyèrent de nombreux renforts, menés par un Commandeur très efficace. Les hérétiques et les traîtres profitèrent du Chaos pour appeler un dénommé Eliphas l'Héritier et ses légions de marines corrompus. Les Nécrontyrs sans âme sortirent du désert depuis la région voisine de Thur'Abis, et la Garde Impériale dut se tenir sur ses positions en attendant des renforts. Mais... Les Blood Ravens, eux... "

Le Capitaine se racla la gorge, visiblement gêné, en prise à une angoisse profonde. La révolte des Blood Ravens... Quel choc pour tous. Mais les connaissances impies qu'amassait ce Chapitre devaient bien finir par le corrompre.

Capitaine Sturmgeist : " Les Blood Ravens refusèrent d'aider la Garde Impériale. Ils trouvèrent, en arrivant, des reliques anciennes au nord, à Vandea. Nous en ignorons tout, mais ils décidèrent de purger la planète, alors que les trésors qu'elle récelle vallent bien le combat que mène l'Humanité pour la récupérer. Il reste des populations entières qui nous attendaient. Ces Space Marines décidèrent de considérer toute présence vivante ou non comme un obstacle. Ils exigèrent du Gouverneur Alexander qu'il parte, mais il avait ses ordres. Dès lors, la Garde Impériale encaissa revers sur revers, prit sur tous les fronts avec une rage sans pareil. Les renforts suffisent à peine à rallier Pavonis et la côte de Vandea, que nous tenons toujours, difficilement. Votre venue est... une bénédiction ! Monseigneur... "

Il était temps d'en venir à la situation immédiate. Les Blood Ravens avaient beau être accusés, avec raison, d'actes atroces, la destruction de ces forces nécrontyrs étaient une priorité. Alexander entretenait l'idée que les Space Marines pourraient un jour entendre raison et s'en tenir à Vandea. Quoi qu'ils fassent, là-bas, ils ne gênaient personne dans ces contrées perdues. A part, peut-être, l'Inquisition. Mais les forces de choc de ces forces secrètes sauraient, en cas d'urgence, faire un nouvel exemple.

Capitaine Sturmgeist : " Nous étions en train d'étudier la situation. Malgré la perte d'une de ces grandes bases mobiles, les guerriers sans âme semblent en disposer d'une à l'écart, derrière notre colline. Les Blood Ravens sont en train de perdre du terrain. Ce combat d'usure les désavantage. Une charge surprise sur le flanc, engagée à coups des canons lasers de nos Sentinelles devrait pouvoir détruire cette structure animée. Les Blood Ravens finiront leur travail ensuite, et nous n'attendrons pas de connaître leurs intentions. Notre destination, c'est Pavonis. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   04.02.08 11:49

Le capitaine Sertorius écouta sans broncher les paroles de l'officier, le visage du Space Marine resta impassible sous son casque même quand le dénommé Sturmgeist commit presque un sacrilège en remettant en cause l'honneur et le dévouement du chapitre des Blood Raven. Ces derniers constituaient une des forces de Space Marines parmi les plus mystérieuses de l'Imperium, notamment en ce qui concernait leurs origines inconnues. Toutefois une vague histoire de trahison d'un maître archiviste avait circulé jusqu'à Rynn ainsi que l'Exterminatus du monde originel des Blood Ravens.

L'évocation de la situation planétaire et la présence d'autant de factions sur place parut à Drexter presque aberrant et impossible, cela faisait-il partie d'un complot des Puissances de la Ruine? L'Empereur seul pouvait savoir ce qui pourrait découler pour l'avenir de cette affrontement pour la suprématie sur Kronus.


Drexter Sertorius : "Il faudra capitaine Sturmgeist que je tire cette affaire au clair concernant les Blood Ravens. Néanmoins l'instant ne s'y prête guère, nous avons une menace xenos à éradiquer de manière prioritaire. Menez votre assaut, nous vous fournirons un appui-feu de moyenne portée si nécessaire. Je vous déconseille formellement d'ouvrir le feu sur les Blood Ravens, s'ils vous menacent directement, je vous conseille de vous replier. Nous prendrons la situation en main si cela dégénère. Je vous encourage à ne pas prendre à légère cette directive, ne sous-estimez jamais la colère d'un Space Marine.

Sertorius laissa un bref silence suivre cette dernière phrase à double sens avant d'achever par des paroles simples mais dont la puissance avait conservé une force intacte au travers des siècles.

"Gardes Impériaux que la lumière de l'Empereur soit avec vous! Aujourd'hui le xenos belliqueux saura que seule la destruction totale l'attend face aux combattants inflexibles de l'Imperium. Que vos cœurs s'emplissent d'allégresse à l'idée du combat prochain que vous allez livrer. Louez les noms de Rogal Dorn et d'Alexis Polux car aujourd'hui leurs héritiers combattront à vos côtés, la victoire est le seul tribut acceptable pour la gloire de l'Humanité. En avant pour l'Empereur! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   05.02.08 13:41

Le capitaine secoua la tête fébrilement à chaque parole, que tous prenaient dès lors comme des ordres. Tous reprirent leurs armes au fil des paroles du colosse, et retirèrent les sécurités de leurs Triplex. Quelques-uns, assez rares, possédaient des lance-grenades. Tout se jouerait, dans la destruction du Monolithe, sur la puissance des canons des Sentinelles, couverts par le tir ininterrompu de l'infanterie. Lorsque le Space Marine scanda la charge au nom de l'Empereur, ils se levèrent tous d'un bond et commencèrent à trottiner vers la cible, en longeant la colline pour rester hors de vue, en poussant le même cri, " Pour l'Empereur ! "

La colonne de gardes n'avait rien d'ordonné, mais qu'importait. Sur plusieurs lignes apparentes, on avait une fenêtre de tir impeccable sur l'avant. Et la disposition légèrement espacée des troupes évitait qu'un tir d'obus ou qu'une charge énergétique trop forte ne les emporte tous. Ils commençèrent donc par un pas tranquille, suivis sans soucis par les Crimsom Fists de Sertorius. Sturmgeist, dans les lignes arrières, s'apprêtait à relayer d'éventuelles directives au travers de ses nombreux subordonnés.

Ils arrivèrent bientôt au bout de la colline, et les premiers rangs, où figuraient Salem et son camarade Raymi, virent ce colossal bâtiment animé duquel sortait alors un nouveau flot de combattants de métal. Le terrain était dégagé. Aucun moyen d'éviter les pots cassés. Il faudrait faire front en attendant que les Sentinelles aient fini leur travail, lesquelles suivaient de près et arrivèrent à portée de tir. Leurs deux canons laser s'allumèrent, et le rayon rouge fracassa la surface de basalte dans un bruit sourd. Les soldats courrurent alors vers l'ennemi, jusqu'à ce que Sturmgeist ordonne l'arrêt des troupes. Dans un même mouvement, les soldats de Krieg stoppèrent net et firent feu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   06.02.08 0:21

Les Crimsons Fist furent environnés de soldats impériaux jusqu’à que le capitaine Sturmgeist ordonna l'assaut. Les Space Marines se contentèrent de marcher lentement à l'arrière des troupes de la Garde qui se heurtèrent rapidement à la froide riposte des antiques Nécrons. Les armes du Monolithe se mirent à crépiter d'une énergie malsaine et à s'orienter en direction des agresseurs qui surgissaient sur le flanc exposé. Le frère Reither s'immobilisa et verrouilla une cible dans le viseur de son lance-missile qui libéra peu après une ogive antichar qui alla dans un léger panache de fumée désintégrer une batterie de l'édifice profane. La surprise initiale si on pouvait utiliser ce terme face à des adversaires dénués en apparence de toute émotion ne dura guère. Une partie des soldats nécrons firent face à la vague impériale et malgré des pertes sensibles ouvrirent le feu méthodiquement, leurs armes à fission causant des ravages dans les rangs des assaillants. Les gardes de Krieg répliquèrent par de nombreuses grenades à quadrillage qui eurent un effet notable et les Nécrons en nette infériorité provisoire durent distraire des troupes supplémentaires pour rééquilibrer le poids des forces.

Au loin les Blood Ravens avaient pris conscience apparemment que leur ennemi n'était plus aussi virulent et un certain nombre de land speeders Tornado se regroupèrent avant de survoler en une vague dévastatrice les rangs des implacables machines. Un Typhoon audacieux se précipita en direction du Monolithe endommagé et lâcha deux missiles qui percutèrent avec violence l'abomination xenos qui vacilla un bref instant. Deux nouveaux tirs concentrés des Sentinelles provoquèrent une brèche dans un des flancs de la puissante plate-forme nécrontyr. Cette dernière se vengea par le biais de ses tourelles restantes qui se mirent à accabler les Gardes de tirs d'une puissance terrifiante, des escouades entières furent balayées et une des Sentinelles fut proprement pulvérisée dans une détonation assourdissante.

C'est alors qu'apparut trois silhouettes antigrav à proximité du Monolithe endommagé, un seigneur destroyer et deux de ses semblables de rang inférieur. De manière simultanée des cris atroces se firent entendre en plein milieu des rangs rompus des Gardes impériaux, des horreurs indéfinissables surgissaient du sol et certaines entreprenaient déjà de déchiqueter les victimes se trouvant à portée de leurs appendices meurtriers. Seule une terre maudite pouvait abriter de telles aberrations, le frère Démétrius eut juste le temps de libérer une rafale instinctive de son bolter lourd pour mettre hors de combat un dépeceur qui avait émergé du sol à moins d'un mètre de lui. La bataille avait pris une tournure incontrôlable, les Nécrons n'étaient apparemment pas prêts à s'avouer vaincus, encore fallait-il savoir si ce concept avait le moindre sens pour eux. Seul le fait que les guerriers nécrons aient été sévèrement décimés et que les Blood Ravens maintenaient une certaine pression permettait aux combattants humains de ne pas être dans une situation totalement désastreuse.

Sertorius ordonna à Reither de gagner une position plus abritées en compagnie du frère Hamilcar pour le couvrir. Le porteur de lance-missile acquiesça tout en tirant un dernier projectile avec la précision experte qui lui était propre, une autre batterie du Monolithe fut réduite au silence. Le capitaine des Crimson Crist, bolter au poing, entreprit de progresser avec le reste de son escouade déployée en ligne vers le cœur des combats. Rapidement des salves caractéristiques des armes nécrons encadrèrent les Elus de l'Empereur, un Marine fut touché en plein plastron mais son armure ne céda pas et ce dernier reprit sa marche déterminée vers l'ennemi. Ce n'est qu'à moins de vingt mètres des spectres métalliques que les Space Marines ouvrirent le feu par de courtes rafales contrôlées, seul Démétrius déversait un véritable déluge de bolts qui démembrait littéralement ses cibles. Sertorius encaissa un tir, heureusement sans gravité, au niveau d'une de ses épaulières rétro-actives. L'affrontement atteignait son paroxysme, la seule chose importante pour chaque combattant était de sélectionner une cible, de l'éliminer en premier et de passer à la suivante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   10.02.08 12:57

Tout s'était passé très rapidement. Tout d'abord, les talentueux tireurs de la Death Korps firent front. Ils s'arrêtèrent sur plusieurs lignes lâches et commencèrent à faire feu. Malgré les grenades et les décharges de laser significatives qui dessoudaient et détruisaient les forces nécrons, les guerriers de métal continuaient d'avancer. Bientôt, leurs armes à fission firent feu. A côté de Salem, un soldat fut touché par la décharge verdâtre. Il fut secoué par des spasmes, convulsa, pendant que son armure éclatait. Puis sa peau se déchira, et sa cage thoracique explosa à son tour, diffusant des gerbes de sang et de tissus dans tous les sens. La mort de la plupart des autres soldats qui tombèrent ensuite fut moins distrayante, moins spectaculaire. Les combats devinrent plus serrés. Les gardes tentaient tant bien que mal de se jeter au sol ou d'esquiver les tirs. Salem et Raymi se mirent à genou, côte à côte, et firent feu comme ils le pouvaient. Les Nécrons cédaient difficilement. Les articulations étaient plus fragiles, mais la puissance de feu du Monolithe faisait trembler le sol, et viser précisément devenait impossible. Ce fut un miracle qu'ils ne furent pas touchés plus tôt... Raymi et Salem furent séparés par une puissante explosion face à eux. Le souffle projeta le soldat à plusieurs mètres, et il atterrit au milieu d'un véritable charnier, ce qui le sauva sans doute par la suite. Car les destroyers passèrent dans les rangs et massacrèrent les hommes éparpillés. Salem s'inquietta pour son ami de toujours, mais sa dévotion envers l'Empereur prit le pas. Si Raymi mourrait aujourd'hui, ce serait glorieusement, en combattant un ennemi xeno des plus dangereux, fièrement, en faisant face. C'était la chose la plus belle qu'il puisse souhaiter pour son meilleur ami.

C'est lorsqu'il vit les corps, près de lui, bouger, qu'il arrêta de faire feu, dans la poussière environnante, sur les destroyers, pour repérer la tête d'un dépeceur qui sortait du sol. Il ne chercha pas à comprendre, et colla le canon de son Triplex sur la tête en métal. Il augmenta la puissance de tir de moitié, et fit feu. Dans une déflagration électrique, la carcasse animée perdit la " vie " et retourna à son trou. C'est alors qu'un écho familier parvint à ses oreilles.


Capitaine Sturmgeist : " La colline ! La colline ! "

Le Capitaine courait parmi ses troupes dispersées afin de leur ordonner de gagner la colline, où ils pourraient se regrouper et ne seraient plus gênés par la poussière lourde qui leur empêchait de voir à plus de six ou sept mètres aux endroits les plus épargnés. Salem n'attendit pas. Il quitta le tas de cadavres d'où il tirait à l'abri jusque là, et s'élança vers l'endroit où il pensait que s'élevait la fameuse colline. Cela faisait un moment que la Sentinelle ne tirait plus. D'ailleurs, un son maintenant familier poussa Salem à se jeter à terre. Il se jeta sur le dos et fit feu à l'instant même où passait le Seigneur destroyer. Une déflagration, à nouveau, et la plate-forme antigrav s'écrasa au sol. Le robot se débattait pour se remettre droit. Satisfait, le soldat se retourna et fut face à trois dépeceurs qui lui barrèrent la route. Prenant son courage et son fusil à deux mains, il en abattit un, mais un deuxième tenta de le tuer. Salem leva son arme et les griffes allèrent gratter son casque. Puis, de sa deuxième " main ", le Nécrontyr tenta un coup ascendant. Salem tenti sa crosse sur la trajectoire, mais le force du coup la lui fit lâcher, et trébucher sur quelques mètres, en arrière. Cela lui sauva la vie, car soudain, les batteries terrifiantes de l'Hydra de la compagnie firent feu. Les dépeçeurs furnet réduits en morceaux, et beaucoup de leurs congénères subirent leur sort. Des lueurs soudaines indiquaient que les Chimères passaient aussi à l'attaque. Salem ramassa son Triplex, et récupéra, sur le corps d'un sergent, un sabre. Il s'élança, alors qu'une explosion indiquait la fin d'une des deux Chimères. Les tanks à lance-flammes couvraient les déplacements de leurs camarades. Ils se sacrifiaient pour le bien de la troupe. Dans une prière silencieuse, qui recommandait leurs âmes à trouver le repos des Justes, il courut comme il le put, et sortit bientôt de la poussière. Il essuya les lunettes de son masque, qui, encrassé, le faisait tousser. Il apperçut déjà une quinzaine des siens, devant le Capitaine Sturmgeist, qui couvraient l'arrivée des derniers rescapés. Les Space Marines, proches, soutenaient les efforts des gardes. Le Monolithe, d'après son état, rendait son dernier souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   11.02.08 0:10

Dès les premiers instants du mouvement de reflux des Gardes, les Crimson Fist adoptèrent une position en demi-lune face à l'ennemi et se replièrent lentement tout en faisant feu de manière constante. Fort heureusement depuis sa position, le frère Reither avait parfaitement perçu le mouvement de retrait et couvrait le groupe de Sertorius à l'aide d'ogives à fragmentation qui empêchèrent les Nécrons les plus menaçants de concentrer efficacement leurs tirs sur la petite phalange de Space Marines qui reculaient au milieu des cadavres et des soldats de l'Imperium qui couraient pour se regrouper sur une éminence de terrain proche.

Le techmarine de l'escouade d'honneur aperçut le leader nécron qui tentait de se remettre d'aplomb, le puissant guerrier se précipita vers cette cible de choix, il pulvérisa en chemin quelques dépeceurs de sa lourde hallebarde. Le seigneur destroyer réussit dans un ultime effort à se redresser et para de justesse le puissant coup que lui asséna Hector à l'aide de sa redoutable arme énergétique, véritable relique de Mars. Toutefois le répit du leader nécron fut des plus brefs, le servo-bras du techmarine se referma avec une pression terrifiante sur son crâne qui fut broyé sans autre forme de procès avant d'être arraché sans le moindre effort apparent. Le reste du corps anti-grav fut achevé de quelques bolts ajustés avec un œil expert. Le simulacre de combat n'avait pas duré plus d'une poignée de secondes. Quelques soldats, témoins de l'action, lancèrent une ovation martiale à l'adresse du vainqueur de cette confrontation. Les deux autres destroyers lourds ne cherchèrent pas à venger la destruction du commandant nécron, ils s'éloignèrent dans la direction opposée. Le regard de Sertorius se reporta dans la direction en question et il aperçut un Predator Destructor des Blood Ravens qui avait effectué une percée au cœur des restes d'infanterie nécron, broyant sous ses chenilles implacables les machines humanoïdes qui ne purent s'écarter assez rapidement de sa trajectoire. Ses bolters lourds de flanc faisaient feu sans discontinuité mais la menace principale pour les Xenos était le puissant autocanon qui à chaque tir provoquait de nouvelles brèches dans la structure agonisante du Monolithe qui malgré ses épaisses parois d'aspect granitique ne pouvait résister longtemps à des impacts aussi puissants, surtout que le char space marine était à moins de cent mètres de sa cible.

La bataillé était encore loin de sa conclusion définitive mais la tournure des événements avait pris une optique bien plus favorable qu'il y a à peine une dizaine de minutes, arracher la victoire semblait possible à défaut d'être facile. De manière paradoxale, le capitaine des Crimson Fist était plus préoccupé de l'éventuel face à face avec les Blood Ravens après les combats que par le déroulement exact des combats. Il se reprit toutefois rapidement et constata que le frère sergent Labienus avait déployé l'ensemble de l'escouade de manière défensive, le binôme composé de Reither et d’Hamilcar avait rejoint le gros de l'unité entretemps. Sertorius rejoignit le capitaine Sturmgeist pour avoir un rapport des pertes des Gardes et ce qu'envisageait l'officier impérial avec les forces qui lui restait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   14.02.08 1:42

Les chimères tailaient leur route au travers de la campagne de Pavonia...les ruines de fermes et de silos rappelaient les terres paisibles des mondes agricoles...

Mais des ruines avant tout...une époque de chaos et de guerre...Eldor le savait et ses pensées le perdaient , rêver de paix était à la limite de l'hérésie...mais n'etait-ce pas ce dont l'empereur avait rêvé avant son sacrifice...

La main du sergeant Bragant sur son épaule le tira de ses rêverie..

Sergeant bragant :
Nos censeurs révèlent des traces d'armes à énergie cynétiques et d'autres de résidus de plasma a 3 kilomètre seigneur inquisiteur

Eldor Yoneus :
Ainsi nous aurions des spaces marines ou pire dans le secteur...Interessant, pouvez vous établir une connection radio avec les forces en présence?

Sergeant bragant :
Les signaux semblent brouillés, nos censeurs rapportent un signal plat a 80 kilometres a la ronde.

Iros le familier de Eldor lui murmura a l'oreille.
Des Nécrons pensa Eldor, nous sommes décidemment dans un endroit bien étrange...

Eldor Yoneus :
Sergeant veuillez vous rapprocher de ces signaux et avertissez moi au moment où vous apercevrais un quelconque signe ami ou ennemi.


S'il reste des amis de l'empereur en cet univers...même les primarques avaient trahis jadis...nul n'était à l'abri de la corruption Lash'net le lui rappelait sans cesse de ces murmures...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   16.02.08 15:17

Un nouveau soldat s'écroula dans la tourmente de cette bataille dont la fin s'annonçait. Les Blood Ravens avaient avancé en contrebas, et harcelaient maintenant le Monolithe qui se retrouvait sans moyen de se défendre autre que l'utilisation de ses dernières réserves de guerriers sans âme. L'armure du garde avait littéralement explosé. Salem le regarda s'écrouler tout en continuant de tirer, et détourna son regard pour se concentrer sur l'avancée ennemie une fois que le corps eut lourdement heurté le sol. Les derniers survivants avaient compris où se situaient les rares et tous relatifs points faibles de leurs ennemis. Excellents tireurs pour la plupart, ils économisaient l'énergie et tiraient chaque fois juste.
Lorsqu'un dépeçeur s'approcha trop près des rangs, Salem rompit la formation, esquiva le rapide mouvement des griffes d'acier de l'ennemi, et trancha tour à tour les mains du robot guerrier. La lame vibra une fois cette tâche accomplie, et se brisa brusquement en deux. Ce qui restait dans la main du garde alla, d'un coup de rage, se planter dans le " cou " du dépeçeur, qui fut secoué de décharges cynétiques avant de s'écrouler, diffusant une substance verdâtre sur le sol. Puis, le soldat impérial retourna dans le rang, reprit en mains son Triplex, et recommença à faire feu. Les guerriers nécrons tombaient sous le feu conjoint des Space Marines et des Gardes Impériaux.

Ce fut soudain, brutal et irréel. L'air se chargea soudain d'une lueur verdâtre et les Nécrons stoppèrent soudain leur marche, comme s'ils étaient soudain dépassés par les évènements ou mal dirigés. Sans doute les perturbations énergétiques brouillaient-elles temporairement leurs capteurs. Car le Monolithe s'ébrècha rapidement, et une lumière verte intense s'en échappa, avant d'être libérée dans une onde de choc qui vint soulever les gardes impériaux du sol et renverser quelques Space Marines, surpris par la violence terrible du choc. Les gardes se dispersèrent dans leur vol plané, et atterrirent à trois ou quatres mètres de leur point d'envol. Pour autant, ils ne se laissèrent pas désharçonner, et, à l'appel de Sturmgeist, ils reprirent de la vigueur et récupérèrent leurs armes. Raymi, qui avait lâché son fusil pendant sa chute, se saisit de son pistolet le temps de le retrouver et de le ramasser. Les tirs de laser reprirent, et les Nécrons se réveillèrent, perdus, sous un feu nourri, qui ne tarda pas à les réduire à une honteuse retraite.

C'est alors que Salem choisissait une nouvelle cible qu'il sentit un bruissement derrière lui. Il fit volte-face et pointa son arme vers la source du bruit. Un sergent cadien, en armure carapace, agita les bras, les yeux écarquillés, en suppliant le soldat de se contenir.


Sergent Bragant : " How ! Nan nan nan ! On se calme, soldat ! Soldat Bragant, garde d'honneur de l'Inquisiteur Yoneus ! Baissez cette arme ! "

Salem Agantyr : " Baisser mon arme ?! Mais vous ne voyez pas que nous... "

Sergent Bragant : " Je vous ai dit de ne pas la pointer sur moi ! "

Salem Agantyr : " Faut préciser... "

Le garde de Krieg se retourna juste à temps pour voir un guerrier nécron ajuster son tir. Il sauta autant qu'il le put, et le tir le rata de peu. Bragant fut propulsé par le choc, et sa puissante armure se fendilla. Légèrement blessé à la poitrine, le sous-officier se trouva, sonné, à terre. Agantyr le vengea en pulvérisant la boite cranienne du guerrier sans âme, apparement dernier de son type à marcher encore. Ses camarades et les Space Marines s'occupaient du reste. De nouveaux tirs de bolters vinrent s'ajouter à ceux des Crimsom Fists. Les Blood Ravens. Pour l'instant, ils prêtaient main forte à la Garde Impériale. Tant mieux.
Salem sentit une main l'agripper sous le bras et l'aider à se relever.

Raymi Heilingen : " Tu crois qu'ils ont un cerveau ? "

Salem Agantyr : " Hein ? "

Raymi désigna le reste du corps bionique.

Salem Agantyr : " Ah ! Je sais pas, mais... Mais au moins, ça marche. "

Raymi se mit à rire et se dirigea alors vers le Sergent Bragant pour l'aider à se relever. Salem, lui, haussa les épaules et récupéra son Triplex. Mais il ne restait apparement plus rien qu'il puisse faire d'utile à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   17.02.08 13:38

Alors que Sertorius venait rejoindre le capitaine Sturmgeist, les Nécrons qui avaient réussi à regrouper un détachement de combat de taille respectable, entamèrent leur ultime effort pour déloger les Impériaux de la colline. Néanmoins faute d'appui feu lourd et de la lenteur caractéristique de la plupart de leurs unité, l'assaut des Xenos fut brisé assez rapidement. Quelques éléments réussirent à atteindre les fragiles lignes des défenseurs et obligèrent ces derniers à se livrer à de sanglants combats rapprochés. Les affrontements décisifs n'avaient pourtant pas lieu sur cette hauteur de terrain mais en contrebas où les furieuses attaques des Blood Ravens finirent par détruire le corps de bataille principal nécron, la confrontation atteignant son point final par la réduction à l'état de ruine du Monolithe qui dans un dernier souffle d'agonie balaya les quelques éléments nécrons qui combattaient encore de manière organisée. Le reste des ultimes affrontements prit la forme d'éradication de tout signe d'activité des infâmes créatures cybernétiques. Quelques unes menées par un Destroyer endommagé se réfugièrent dans un souterrain qui devait être relié aux gigantesques catacombes qui parcouraient le sous-sol maudit de Kronus. Quelques tirs d'autocanon Blood Raven suffirent à sceller de manière plus ou moins provisoire cette issue.

Drexter toujours aux côtés de Sturmgeist, adressa quelques mots de remerciements à voix basse à l'Empereur, Guide de l'Humanité, pour leur avoir donner l'énergie de vaincre une fois encore en son nom. Le capitaine space marine était convaincu depuis toujours que l'esprit surhumain de leur Créateur était présent à chaque instant de leur existence pour les aider à ne pas faillir face aux innombrables ennemis de l'Imperium qu'abritait cette Galaxie, plongée dans une guerre perpétuelle. Il était néanmoins à noter que Sertorius n'avait jamais associé le concept du divin à la personne de l'Empereur, ce qui n'altérait en rien sa dévotion et sa loyauté. De manière objective, il fallait admettre que chaque chapitre space marine avait développé au cours des siècles qui avait suivi l'Hérésie de l'Archi-traître, une relation particulière vis-à-vis de l'image du souverain de l'Imperium. Cela offrait un spectre très large allant du culte rigoureux envers un Dieu à celui de simple commémoration respectueuse du fondateur, de celui qui maintenait symboliquement l'unité de l'Imperium. De manière analytique, la majorité des chapitres n'était pas en conformité totale avec le dogme officiel prôné par Terra, présentant chacun leurs variantes et interprétations de ce que représentait l'Empereur.

Le capitaine de la deuxième compagnie des Crimson Fist invita son homologue du Death Korps à l'accompagner vers les forces des Blood Ravens. Il était indispensable de tenter d'éclaircir cette situation qui voyait des régiments de la Garde combattre des Space Marines. L'efficace Labienus avait déjà regroupé l'escouade et vérifié les munitions et l'état de l'équipement de l'unité. Il confirma par communication interne à Drexter que l'escouade était opérationnelle à pratiquement 100%. Hector demanda l'autorisation d'exercer son expertise sur les véhicules de la Garde, Sertorius lui accorda la permission d'agir. Le techmarine, brillant étudiant des mystérieux secrets l'Adeptus Mechanicus de Mars, entreprit de rafistoler les blindés encore fonctionnels et de récupérer les pièces utilisables sur les différentes épaves qui jonchaient le champ de bataille, le tout empreint d'un rituel rigoureux et quasi mystique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   17.02.08 14:05

Alors que les dernières fumées de la batalille se dissipaient plus ou moins et qu'une odeur âcre de métal corrodé envahissait l'atmosphère, Yoneus examinait l'exosquelette su seigneur Nécron que la garde avait abattus.
Les systèmes qui l'animaient étaient incroyablement complexes, et l'on remarquait facilement que les parties découpées comme ses mains avaient commencées une reconstruction autonome...fascinant...

Qu'est ce que je fais ici...? murmura Yoneus. Décidemment c'etait la place de l'Ordo Xenos et pas la sienne, même si son ordre de mission avait un rapport direct avec des psykers renégats.
Il ordonna à son familierde poursuivre quelques analyse sur les carcasses nécrons et s'approcha du sergeant de la garde.
Agantyr était inexpérimenté mais brave, mais quand on avait vu la bêtise de Bragant sur le champ de bataille...celui ci était miraculeusement vivant. La charge désintégrante du soldat nécron avait ricoché sur son armure et avait simplement enfoncé celle ci de quelques centimetes danbs sa poitrine...greffée et scellée par la chaleur du tir.

Il ordonna a Agantyr d'organiser la consolidation des positions en utilisant les propres hommes de Yoneus. Il était temps de rejoindre les instances du coin afin d'en, savoir un peu plus et de commencer sa propre mission. Sturmgeist et le marines du nom de Sertorius se dirigeaient vers les positions des bloods raven. les blood ravens...ils avaient eus quelques soucis avec les malleus dernièrement...Bref, laissons tous ces braves soldats s'exprimer avant de rentrer dans la danse...

Capitaine Sturmgeist, capitaine Sertorius. Je suis l'inquisiteur Eldor Yoneus de l'Ordo hereticus, mes mandats vous seront transmis des que possible, je réquisitionnerais vos troupes d'urgences dès que j'en saurais plus sur la présences des Bloods Raven et des necrons ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   25.02.08 13:09

[Navré du retard.]

Salem n'en crut pas vraiment ses oreilles. On lui confiait la charge de quatre escouades de kasrkins cadiens ? Mais d'où sortait-il, cet Inquisitteur-là ? Voilà que Bragant lui jetait des regards noirs. Ca risquait de finir en vendetta, cette histoire. Mais les ordres étaient les ordres. Rapidement, il se souvitn de quelques points stratégiques sur la colline et y envoya les escouades, une à une, pour quadriller le secteur. Quant au reste de la Death Korps, spécialistes en matière de défense, ses hommes se mirent d'eux-mêmes au dernier point stratégique des alentours. Voilà une colline prête à tenir un moment en cas d'assaut. Le garde de Krieg recommanda aussi aux kasrkins de garder leurs fusils bas tant que les Blood Ravens seraient là. Ils n'allaient pas gâcher une telle occasion.

Raymi Heilingen : " Il est louche, ce type. On dirait que... "
Salem Agantyr : " ... En attendant, mon ami, nous devons quand même obéir. Je pressens aussi un danger, mais... "
Raymi Heilingen : " ... Mais tu ne peux trouver d'explication logique. "

Salem hocha la tête et rejoignit ses camarades sur leur position. Il s'assit, fourbu par le combat récent, et prit le morceau de biscuit qu'on lui tendait. Un vrai luxe, qu'un de ses camarades avait conservé pour fêter la mort des leurs au jour béni de leur dernier combat.

Pendant ce temps, Sertorius et Sturmgeist étaient interpellés par l'Inquisiteur alors qu'ils étaient à mi-chemin. De l'autre côté, un capitaine blood raven approchait. Le capitaine de la garde se retourna et haussa un sourcil.


Capitaine Sturmgeist : " Oui, bien sûr, je suis à vos ordres, Monseigneur. Cependant, j'imaginais que vous pourriez comprendre que vous arrivez... relativement mal. "

En effet, à l'arrivée de l'Inquisiteur Yoneus, le Space Marine en face sembla hésiter. On pouvait bien se demander ce que ce planqué faisait ici, juste maintenant, à la fin de la bataille, et quels sermons religieux il allait prononcer au nom du Conseil de Terra. Attendant une explication, il s'arrêta net.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   26.02.08 0:06

Yoneus connaissait l'effet produit par ses arrivées fortuites, les lois et les décrets lui donner tout pouvoirs et les hommes n'aimaient pas qu'un Ecclésiastique comme lui se mèle de leurs combats. le visage de Stormgeist et sa réflexion l'amusait quelques peu...

Yoneus
Capitaine que savez-vous des nécrons?

Stormgeist
Ce que j'ai vu et ce que l'on en dit seigneur inquisiteur, je ne suis qu'un soldat de l'empereur.

Yoneus
Et moi, je ne suis pas un membre de l'Ordo Xenos.

Changer de sujet sans même répondre aux paroles du capitaine le laissa entre l'hébètement et la colère...Il règlerait celà plus tard, il y avait plus urgent.
Yoneus s'approcha de Sertorius et lui remit le mandat impèrial en sa possession. Le space marine le lu en acquiescant et les trois hommes continuèrent leur routes vers la ligne de defense des Bloods raven.

Yoneus prit la parole d'un ton bas alors qu'ils marchaient, s'adressant directement aux deux hommes qui l'accompagnait.

Yoneus
je peut sentir l'hérétique et le dévot parmis nos rangs, et il y a quelque chose d'insalubre ici...Réglons vite vos problèmes ici messieurs et occupons nous de ce pour quoi le ministorium m'a amené ici.


Les troupes de la garde se disposaient sur les collines environnantes, formant de périmètre de défense assez séré. l'inquisiteur sourit, le sergeant de la Death Korps devait le maudire jusqu'aux os en ce moment ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   26.02.08 15:43

Le capitaine Sertorius jeta un coup d'œil rapide aux documents officiels, ils semblaient en apparence authentiques mais rien en cet Univers n'était d'une absolue vérité. Il suivit sur quelques mètres l'inquisiteur puis lui asséna sans préambule sa réponse à sa requête de réquisition. D'ailleurs le regard de Drexter s'était brièvement attardé sur l'épée de l'individu en question, le pommeau et la garde apparente de l'arme avaient suscité en lui une drôle sensation de déjà vu...

Drexter Sertorius : "Inquisiteur Yoneus, vos mandats semblent en règle et votre présence en ces lieux probablement justifiée d'une certaine manière. Néanmoins en tant qu'Astartes rien ne m'oblige à abandonner ma mission première pour cette chasse aux sorcières... Le seigneur Kantor, loué soit son nom, a donné des directives précises en ce qui concerne ma compagnie et sa présence sur cette planète. Dans l'intérêt de l'Imperium, quelle que soit le vrai objectif de votre mission je vous conjure d'agir avec retenue et discernement. La situation est déjà asses complexe pour ne pas l'envenimer de manière irréfléchie.

Si jamais vous avez un besoin indispensable de la présence de mon unité, je vous prie de me faire parvenir une requête et selon les éléments qui me seront communiqués, je vous ferai savoir ma décision dans les plus brefs délais. Pour l'heure, veuillez m'excuser Inquisiteur mais il me faut entrer en contact avec les Bloods Ravens pour éclairer certains détails d'ordre... tactique."

L'officier des Crimson Fist heurta son plastron arborant l'aquila impériale de son poing en guise de salut puis se dirigea vers les Blood Ravens qui réorganisaient leurs rangs tout en restant à distance des éléments de la Garde. C'était à proximité immédiate des décombres du Monolithe que l'attendait un officier du chapitre en question en compagnie d'un Techmarine qui collectait avec précaution quelques fragments de la création xenos. Les trois hommes se saluèrent froidement mais sans la moindre animosité apparente.

Drexter Sertorius : "Capitaine Sertorius de la 2eme Compagnie."

Lieutenant Odarius : "Lieutenant Odarius, à la tête d'un détachement de la 3eme compagnie du capitaine Davian Thule. Quelle est la raison justifiant votre présence sur ce théâtre d'opération?"

Le Crimson Fist ne manqua pas de relever le léger agacement de son interlocuteur et le fait que le regard de celui-ci se reportait avec une certaine fréquence vers un point situé derrière lui. C'était sûrement la silhouette caractéristique de l'inquisiteur qui avait capté l'attention du dénommé Odarius.

Drexter Sertorius : "Mission d'observation et de recueil d'informations sur la situation planétaire... Le seigneur Kantor a jugé utile de détacher mon unité afin d'évaluer la situation et d'éventuellement opter pour un engagement plus actif dans les affrontements locaux. Pour l'instant, nous en sommes encore à la première phase et je vous indique que la présence de cet inquisiteur n'est pas liée à la nôtre. Maintenant que j'ai répondu à votre question, j'aimerai en savoir plus sur les rumeurs qui font état d'une guerre fratricide entre les éléments de la Garde et vos frères."

Lieutenant Odarius : "Ceci est hélas vrai mais la cause à l’origine de ces affrontements est à chercher du côté du général Alexander... Ce dernier a refusé d'obtempérer à de multiples ordres à quitter Kronus et s’entête de manière absurde dans sa quête de gloriole. Cet inconscient croit qu'il peut pacifier cette planète et en faire de nouveau un des mondes de l'Imperium. Cet astre abrite des secrets et des vestiges datant pour certains de l'époque de l'Hérésie de l'Archi-traître. Il n'y a rien à espérer ici, Kronus ne sera jamais une colonie prospère. Mon chapitre est ici pour appliquer la seule solution possible pour l'intérêt de l'Imperium : une purge radicale!!"

Drexter n'eut guère le temps d'ajouter quelque chose, en effet Sturmgeist s'approchait de leur position et il n'était pas seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   26.02.08 16:54

Le capitaine Sertorius avait toisé Yoneus de toute sa taille de géant et de lui émanait une aura de foi et de puissance étonnante. Yoneus n'était pas étonné de la réponse de l'Astartes, rien ne le liait à son chapitre...Il devrait faire avec...

lorsque Sertorius évoqua les escarmouches entre les Bloods raven et le général Alexander, Lash'net commença à murmurer dans sa tête. Ceci n'annonçait rien de bon en général...

Yoneus s'avança vers les deux Astartes d'un pas décidé mais il fut lui-même surpris de voir Sturmgeist le dépasser ,le visage renfrogné comme jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   27.02.08 1:24

En effet, le Capitaine comptait bien goûter pleinement de ses derniers instants de libre-arbitre et, accessoirement, de vie. Car lorsqu'on suivait un Inquisiteur, c'était connu, on avait encore moins de chances de survivre. Pas que ce soit un problème pour un soldat de la Death Korps, en revanche, il considérait l'optique de pertes supplémentaires comme du gâchis. Si quatre escouades de kasrkins ne suffisaient pas, qu'en serait-il avec une escouade de gardes amoindrie supplémentaire ?
L'officier, qui ressemblait à un enfant rentrant, trempé et boueux, d'une sortie sous la pluie, entre ces deux colosses qu'étaient les Astartes, planta son épée au sol pour signaler qu'il ne venait pas pour chercher querelle, et salua aussi fièrement que ses muscles et ses os fatigués le pouvaient.


Capitaine Sturmgeist : " Monseigneur. Sauf votre respect, je vous demande humblement d'accorder à mes hommes et moi-même le droit de circuler librement sur Kronus, le temps que nous rejoignions Pavonis, Victory Bay, ou... Ou que d'autres obligations ne nous retiennent. "

Bien sûr, il n'avait pas demandé qu'on épargne la vie de l'Inquisiteur et de ses hommes. Même s'il avait toujours servi dignement l'Imperium, cet Inquisiteur ne lui inspirait rien de bon. S'il devait se faire pulvériser... Qui rapporterait tout cela, après tout ? On avait souvent entendu parler de la Death Korps pour ses démêlés avec l'Inquisition, en particulier sur Armageddon. D'autres mondes, qui avaient subi le courroux des hommes de Krieg, avaient connu un sort si funeste que des troupes entières avaient été frappées de sévères sanctions. Il y avait toujours une certaine amertume. Pour ce qu'ils avaient dû subir pour leur impiété passée, ils se considéraient comme assez éclairés sur les questions de foi pour être respectés. En fait, on les considérait comme du bétail de foire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   29.02.08 12:17

Le Blood Raven détailla brièvement du regard l'officier de la Death Korps avant de lui fournir une réponse à sa requête.

Lieutenant Odarius : "Unité de Krieg... Je me demande pour quelle raison vous êtes venu vous égarer à la surface de ce monde. Si vous espériez y trouver la mort dans un combat sanglant, je pense que vous ne serez pas déçu. En ce qui concerne votre liberté de mouvement, rien ne l'a restreint tant que vous n'interférez pas avec notre action et que vous êtes conscient que nous ne montrerons aucune hésitation à vous détruire si vous faites le choix d'opérer en collusion avec le général Alexander à notre encontre. Le mieux serait que vous arriviez à convaincre cet homme qu'il serait mieux pour ses troupes et l'intérêt de l'Imperium qu'il évacue au plus vite Kronus.

Le dénommé Odarius jeta un coup d'œil à l'activité de ses frères puis ajouta quelques mots à l'intention de Drexter.

Lieutenant Odarius : "Mon détachement va rejoindre la position du capitaine Thule. Le frère Techmarine Orion restera ici pour étudier la technologie xenos, sa suite de serviteurs et deux frères resteront avec lui. Puis-je compter sur vous pour qu'ils ne soient pas importunés?"

Le capitaine Sertorius signifia sa réponse positive en inclinant légèrement le chef. Le Blood Raven le salua martialement puis partit aussitôt vers le gros de son unité qui attendait l'ordre de marche. Drexter avait la certitude que tout n'avait pas été dit et que sa propre mission se compliquait de plus en plus à chaque fois qu'il en apprenait un peu plus sur la situation locale. Au moins le fait de veiller à la "tranquillité" d'Orion lui laissait un certain temps pour analyser un peu mieux les différents paramètres et informations dont il avait pris connaissance depuis son arrivée sur Kronus. Le matériel de communication de l'escouade n'était pas assez puissant pour passer outre le brouillage des ondes du secteur où ils se trouvaient. Labienus en ce qui le concernait avait entrepris d'interroger les Gardes de Krieg sur leurs campagnes et doctrines de combat, Hector était affairé à apporter son expertise à la réparation d'un blindé et le reste de l'escouade vérifiait son équipement et accomplissait quelques rituels d'entretien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   07.03.08 14:23

[...]

Lorsqu'il reçut l'accord du Lieutenant Odarius pour que ses hommes soient épargnés, Sturmgeist se retint de ne pas tomber à genoux sous le coup de l'émotion. Ces Astartes imposaient de leur présence, et toute la fureur guerrière qui leur avait donné naissance irradiait d'eux, faisant trembler tout simple humain près d'eux. Néanmoins, lorsqu'Odarius et Sertorius semblèrent en avoir fini, il ne put s'empêcher de se racler la gorge pour attirer à nouveau l'attention. Il se sentit un peu présomptueux, mais il devait dire ce qu'il avait à dire.

Capitaine Sturmgeist : " Monseigneur... Sans vouloir prendre la défense inconditionelle du Gouverneur Alexander, il... Il obéit au... " L'idée de devoir distinguer les deux entités symboliques lui donnaient des nausées, mais il se demandait bien quel genre de conflit avait à ce point rendus adversaires les Space Marines et le " ... Conseil de Terra. J'ai entendu de nombreuses histoires sur les Blood Ravens et le Conseil, sans jamais savoir si elles étaient vraies, mais l'arrivée d'Inquisiteurs sur Kronus me... " Il jeta un oeil à Yoneus, encore hors de portée de voix et rajouta pour terminer : " L'arrivée d'Inquisiteurs sur Kronus me laissent penser qu'il y aurait comme un compte à régler ici... Sauf votre respect. "



Pendant ce temps, un dénommé Labienus, un haut et colossal Astartes en armure bleue au point écarlate, s'était avancé dans les rangs des hommes de Krieg et les interrogeait sur leur savoir de la guerre. Si Raymi, Salem et la plupart d'entre eux n'avaient aucune expérience, et si la plupart des vétérans présents au départ avaient péri avec le plus grand des honneurs dans la dernière bataille, le " vieux Ludwig ", le plus agé des soldats présents, qui avait trente-deux ans et était déjà bien usé par les combats, eut l'occasion de partager, avec un engouement prononcé, le récit de nombreuses batailles sanglantes face à un grand nombre de Xenos sans scrupules et sans honneur, dénués de toute foi et de tout respect envers la plus grande des races de tout l'Univers et l'image du Très Vénéré Empereur.

Plus Salem regardait le Vieux Ludwig et cet Astartes discourir, plus il se demandait s'il aurait un jour la malchance de ressentir ses muscles et ses os le faire souffrir entre les combats, comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   12.03.08 19:57

Les appareils nanodigitaux de Yoneus lui permettant d'entendre à distance les conversations des deux Astartes, celui-ci se mit à réfléchir...

Les signatures psychiques observées au coeur des terres d'Eres devaient être identifiées rapidement, Elles étaient typique de celles qu'émettent les cultes de psykers renégats peut habituer à camoufler leur présence psychique dans le Warp...

D'un autre côté ce général Alexander l'intriguait, et l'animosité des Bloods raven en rajoutait...
Son chérubin l'avertit télépatiquement que les données sur les nécrons n'avaient rien apporter de nouveau à ses propres connaissances, cependant l'apparition de monolithes signifiait sûrement une installation de plus gros calibre au coeur du manteau de cette planète....

Après tout, explorer des terres inhospitalières avec les hommes de Krieg amoindri et une esciouade de kaskrins était peut être un précipité...

Yoneus se dirigea vers Sturmgeist et lui annonça d'un ton sec :

Dès que vos hommes seront prêts , nous ferons demi-tour, il n'y a rien a trouver ici que la mort. De plus je tiens absolument à rencontrer cette Alexander.

Le capitaine acquesca d'un air morne ,dans un salut forcé. Yoneus songea alors qu'il aurait peu être dû amener avec lui un détachement de l'Adeptus Sororita en arrivant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   13.03.08 15:33

Drexter était toujours perplexe sur la décision à prendre pour la suite des événements. Un seul point crucial ne souffrait aucune hésitation, il était impératif de pouvoir entrer en communication avec le "Spectre Triomphant. Il lui fallait rejoindre une base équipée d'un émetteur puissant qui n'aurait aucun mal à émettre vers le croiseur d'attaque malgré les différents brouillages d'ondes locaux. Il devait donc recourir soit à l'assistance de la Garde impériale ou à celle des Blood Ravens. En temps normal, le capitaine Crimson Fist n'aurait pas hésité à s'adresser en priorité à ses frères Astartès mais la situation actuelle comprenait de nombreuses inconnues qui remettaient en cause la pertinence de ce choix évident en apparence.

Sertorius regrettait quelque peu d'avoir modifié la composition de son escouade de commandement avant de se rendre sur Kronus. Pour cette reconnaissance sur Kronus il n'avait pas jugé utile de se faire accompagner par ses officiers habituels, l'archiviste Serval et l'apothicaire Lysandre étaient restés en orbite l'un pour compiler des données sur la campagne précédente et le second pour s'occuper personnellement des membres d’équipage qui souffraient d'une fièvre persistante depuis une dizaine de jours. Par chance, le techmarine Hector avait quitté sa suite de serviteurs pour accompagner de manière exceptionnelle Drexter sur Kronus. Ce fils spirituel de Mars était un guerrier exceptionnel et doté d'une science technologique de premier ordre. Il restait aussi pour Sertorius la présence indéfectible de Labienus, le vétéran aurait pu obtenir le commandement de sa propre compagnie depuis longtemps mais il avait refusé avec un entêtement presque inexplicable de quitter la 2eme compagnie. Drexter savait qu'il saurait trouver le conseil qu'il lui faudrait auprès du vieil Astartès, ce dernier était un fin psychologue qui avait gardé au cours des siècles une soif de connaissances inextinguible pour tout ce qui concernait les forces armées de l'Imperium et les méthodes pour détruire chaque ennemi de l'Humanité.

Le capitaine Sertorius rejoignit son camarade de toujours qui était en train d'écouter avec intérêt chaque mot d'un combattant de Krieg. Le Garde à la vue de l'officier Astartès s'interrompit pour saluer avec respect le nouvel arrivant qui lui rendit un salut amical avant de faire signe à Labienus de l'accompagner un peu à l'écart. Une fois le sergent vétéran à ses côtés, Drexter lui résuma sa conversation avec le dénommé Odarius et lui exposa son dilemme. Son interlocuteur s'accorda quelques secondes de réflexion avant de fournir son avis sur le choix le plus prudent.


sergent Labienus : "Les Blood Ravens sont un chapitre secret et un certain nombre de rumeurs coure à leur sujet. Le gouverneur autoproclamé Alexander m'est inconnu, je ne pourrai fournir aucun point de vue objectif sur lui ou ses troupes. Toutefois, il nous reste une autre solution : le Death Korps de Krieg... J'ai beaucoup étudié leur histoire et à part quelques excès dans leurs méthodes de pacification, leur loyauté et intégrité ne peuvent être mises en doute même si les voies menant à la traîtrise et la damnation sont fort nombreuses en cet univers. D'après ce que j'ai pu apprendre de manière complémentaire au cours de ces dernières heures, Sturmgeist et ses hommes me paraissent des plus fiables. Je vous recommande de vous adresser à eux mon capitaine. S'ils ont le matériel nécessaire, je ne doute pas qu'ils nous fourniront l'aide nécessaire."

Drexter Sertorius : "Je suis d'accord avec votre raisonnement mon ami, je vais m'adresser au capitaine Sturmgeist immédiatement avant que ce damné inquisiteur ne les expédie se faire massacrer dans un coin reculé de cette planète."

Le capitaine Crimson Fist rejoignit d'un pas rapide son homologue du Death Korps alors que celui s'apprêtait à obtempérer aux directives de l'étrange Yoneus.

Drexter Sertorius : "Capitaine Sturmgeist, j'aurai besoin de rejoindre votre base de déploiement pour entrer en communication avec les vaisseaux de ma compagnie en orbite de Kronus. Je suis conscient que vous devez suivre les consignes de l'inquisiteur ici présent, c'est pour cela que je ne vous demanderai que de détacher quelques hommes pour m'accompagner jusqu'à votre camp et les coordonnées précises de localisation de vos infrastructures de campagne."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée au milieu de nul part...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée au milieu de nul part...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Perdue au milieu de nulle part. Que rêver de mieux?
» Une arrivée au milieu du brouillard
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [RP]L'arrivée
» Milieu de terrain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
W.40K JDR :: Le Jeu de Rôle :: La planète Kronus :: Bordure Orientale :: Terres centrales de Pavonia-
Sauter vers: